mardi , 26 septembre 2017

Youtube : L’Adpocalypse ou l’ère des Youtubeurs Made in Disney

Perte de revenu, changement d’algorithme, censure officieuse, Youtube va devenir l’endroit rêvé pour les youtubeurs Made in Disney.


Youtube : L’Adpocalypse ou l’ère des Youtubeurs Made in Disney

Crise ? Quelle crise ? On ne connait pas la crise. Les youtubeurs ont perdu une grande partie de leurs revenus ? Ouais, on s’en bat les couilles. Cela pourrait être le résumé des résultats financiers de Google pour le premier trimestre 2017. Google et Youtube ont enregistré une excellente performance puisque le géant américain rapporte une augmentation des revenus de 22 % pour un montant de 5,8 milliards de dollars pour un chiffre d’affaires de 24,8 milliards de dollars de janvier à mars 2017.1 En moyenne, Google gagne environ 7 milliards de dollars sur les revenus publicitaires concernant la vidéo et cela représente une partie non négligeable de son chiffre d’affaires, mais il se diversifie de plus en plus pour ne plus dépendre de la manne publicitaire et cette diversification se voit également sur Youtube

Les investisseurs étaient un peu nerveux face à ce premier trimestre, car de gros annonceurs ont boycotté Youtube parce que leurs jolies publicités s’affichaient à côté de vidéos extrémistes et violentes. Le Wall Street Journal, le fer de lance contre Youtube et les vidéastes en général, a parlé d’une perte de 750 millions de dollars à 1 milliard de dollars sur les revenus publicitaires pour 2017. Le WSJ avait sorti ces chiffres de son chapeau, car non seulement Youtube n’enregistre pas de pertes, mais il fait même des bénéfices. Toutefois, les prévisions montrent une perte de 300 millions à 1,5 milliard de dollars pour 2017 si les annonceurs continuent de boycotter Youtube.2

Parmi les plus gros annonceurs, on a AT&T et Verizon et coïncidence, car ces 2 entreprises tentent d’imposer leur propre régie publicitaire qui est une concurrence directe à Youtube. AT&T possède notamment la Time Warner qui inclut HBO, CNN, Warner Bros et DC Comics. Verizon a des partenariats avec Comcast, la Time Warner et la Cox. Le point commun de ces deux gros leaders est que leur régie publicitaire est directement liée aux chaines de télé et Youtube devient une alternative très intéressante à la télévision ce qui explique cette attaque en règle par les médias comme le Wall Street Journal ou le Times qui sont très proches de ces entreprises.3

Le Duopole avec Youtube et Facebook

On parle souvent de monopole concernant les publicités en ligne, mais aujourd’hui, on a plutôt un Duopole avec Facebook et Google. Une autre raison pour laquelle les annonceurs voient rouge est que Google et Facebook sont en train de tout rafler sur leur passage, mais surtout que le marché de la publicité en ligne continue de grandir en s’éloignant des médias classiques comme la presse écrite, la télévision ou la radio.4 Désormais, tout passe par le web. On estime que la publicité en ligne va représenter 83 milliards de dollars en 2017, soit une augmentation de 16 % par rapport à l’année dernière.5

Dans cette publicité en ligne, Google gobe 78 % des revenus en ligne associée à la recherche et au mobile. Donc, sur les 83 milliards de dollars, Google avale quasiment 28 milliards de dollars. De son coté, Facebook domine sur l’affichage, notamment avec les publicités sur Instagram en contrôlant 32 % des parts du marché avec 16 milliards de dollars. C’est supérieur à Google, Yahoo et Twitter. Ces deux mammouths de la publicité contrôlent donc quasiment 90 % des publicités que ce soit sur la recherche, la vidéo, l’affichage et les applications. Et il est incompréhensible que les médias s’énervent un peu puisqu’ils doivent juste se contenter des miettes.

Tout a commencé par PewDiePie

L’attaque des médias de masse a commencé avec PewDiePie (Felix Kjellberg). En janvier 2017, PewDiePie a publié une vidéo où il utilisait le service Fiverr (un site de petits boulots pour 5 dollars) pour montrer qu’on pouvait faire n’importe quoi. Le vidéaste a utilisé la parodie, mais également pour montrer l’absurdité de ces plateformes de la Gig Economy qui n’ont aucun contrôle. Le service est que 2 personnes devaient tenir une pancarte et sur la pancarte, il y avait écrit “Mort à tous les juifs”. Le Wall Street Journal a pris la portion de la vidéo montrant la pancarte et il l’a envoyé à Maker Studios, le Network publicitaire de Disney sur Youtube, qui voulait créer des émissions spéciales avec PewDiePie. Suite à cette plainte du Wall Street Journal, Disney a arrêté son partenariat avec le vidéaste.6

Par la suite, PewDiePie a publié d’autres vidéos justement pour montrer cette tendance des médias à exploiter l’effet de cadrage. On prend quelques secondes de la vidéo et on en profite pour dire qu’untel est antisémite ou raciste. Le problème est que PewDiePie avait fait exprès de faire ces vidéos pour montrer que les médias allaient tomber dans le piège. Et ils y sont tombés comme des bleus. Mais les médias ont pris parti contre le vidéaste qui a dû s’excuser.

Des publicités à côté de vidéos choquantes

PewDiePie est le plus gros des Youtubeurs, mais on peut dire qu’il n’est qu’une goutte d’eau dans l’écosystème de Youtube. De plus, il prend un malin plaisir à critiquer systématiquement les médias et leurs tactiques de merde. Les médias ont pensé que l’affaire de PewDiePie allait avoir un effet de boule de neige et que tout le monde partirait de Youtube. Mais le truc est que l’affaire s’est dégonflée et que tout le monde a oublié l’histoire. C’est ensuite que les médias de masse ont lancé une nouvelle attaque en choisissant l’angle du terrorisme et de l’extrémisme.

Deux médias ont été particulièrement agressifs avec The Times of London et le Wall Street Journal. On peut dire que The Times n’y va pas par 4 chemins puisque son titre est : Les contribuables financent l’extrémisme en estimant que les publicités gouvernementales apparaissent à côté des prêcheurs islamistes et d’autres joyeux lurons.7 Au passage, l’Angleterre est la terre d’asile privilégiée de tous les prêcheurs de haine et il faudrait davantage resserrer l’entrée sur le territoire plutôt que d’attaquer Youtube avec les publicités et les dommages collatéraux.8

Après la décision du gouvernement britannique, les annonceurs ont trouvé le prétexte idéal pour attaquer Youtube. À grands renforts de communiqués, de reportages et d’articles dans les médias qui leur appartiennent, ils ont annoncé un boycott général qui inclut 250 annonceurs. Mais dans cette bataille, les vaincus sont clairement les médias et ces annonceurs qui ont perdu le monopole de la manne publicitaire qui les avait gavés pendant des années.

Mais ce que les médias de masse ne comprennent pas est que le web n’est pas une chaine de télévision. Avec leurs attaques systématiques, ils estiment que Youtube et les autres plateformes doivent être aussi lisses que les chaines de télévision et cela ne marchera pas puisque Youtube est devenu populaire justement parce qu’on pouvait faire n’importe quoi. Si Youtube devient similaire à une chaine de télévision, alors tôt ou tard, les créateurs vont partir et les annonceurs pourront se la mettre sur l’oreille, car la publicité en ligne fait vivre des milliers de personnes.

Youtube a sorti un bazooka pour tuer une mouche

Après toutes ces critiques, Youtube était forcé de réagir. Il est devenu plus strict sur les règles à respecter et il a désactivé la monétisation sur de nombreuses chaines Youtube. Mais quels sont les critères pour que votre vidéo soit monétisé ou non ? Et bien, si vous publiez une vidéo sur le jeu du Démineur et que vous mettez le mot-clé Bombe dans le titre, la description ou les tags, alors l’algorithme de Youtube estime que vous êtes un dangereux terroriste.9 Eh oui, l’algorithme de Youtube est aussi con que ça. Sundar Pichai qui est le CEO de Google, après l’annonce de son revenu trimestriel de 2017, a déclaré que le machine learning était désormais utilisée sur Youtube pour détecter les vidéos choquantes, mais il a admis que c’était encore le début et qu’il y aurait des couacs. On peut dire que Youtube a une définition particulière du mot “couac” quand des Youtubeurs sont obligés de fermer leurs chaines parce qu’ils ne gagnent plus rien.

Selon Youtube, cette sanction est temporaire juste le temps de calmer les annonceurs. Mais on voit que la raison est purement une guerre économique et cela n’a rien à voir avec du contenu choquant. Et la preuve est que ces annonceurs n’ont pas du tout boycotté la publicité en ligne sur les sites web alors qu’il y a bien plus de contenus choquants sur ces sites. Donc, ce serait étonnant que ce soit temporaire à moins que Youtube pratique la guerre d’usure. Il sait qu’il a le monopole de la publicité sur les vidéos et la plupart des analystes estiment qu’on ne peut plus se passer de Youtube à l’heure actuelle si on veut être visible. C’est l’une des raisons pour laquelle tous les médias diffusent désormais gratuitement leurs émissions sur Youtube. Une stratégie hypocrite à souhait. Ouais, Youtube est un repaire de terroristes, mais on veut quand même avoir une part du gâteau. Les médias sont comme des morts-vivants qui continuent de bouger alors qu’ils sont déjà morts depuis longtemps.

La baisse de revenus des Youtubeurs va de 20 à 90 %. Et dans tous les témoignages, on voit que les vidéastes n’ont jamais publié du contenu choquant. Le cas de la chaine Youtube Mamytwink est un exemple flagrant.10 La chaine propose du contenu assez généraliste, mais elle penche vers du contenu historique avec des explorations urbaines dans des lieux emblématiques de la Seconde Guerre mondiale et d’autres lieux chargés d’histoire. Mais il suffit qu’il y ait les mots Guerre mondiale dans leur titre ou leur vidéo pour que Youtube affiche très peu de publicités.

Les vidéastes de cette chaine ont déclaré que pour une vidéo qui avait fait plus de 200 000 vues, ils avaient gagné environ 18 euros alors qu’auparavant, ils gagnaient entre 200 à 350 euros pour le même nombre de vues. Le pire est qu’il n’y a aucune notification de la part de Youtube et la vidéo est toujours monétisée, mais les revenus sont rachitiques. Et de nombreux vidéastes rapportent cette baisse considérable. C’est encore pire aux États-Unis et en France, on peut dire que de nombreux Youtubeurs devront sérieusement envisager leur avenir sur la plateforme. Mais cela va beaucoup plus loin.

La censure LGBT et celle de la politique sur Youtube

Le Mode restreint existe depuis plusieurs années sur Youtube. Comme sur la recherche Google, le mode restreint permet de filtrer les résultats pornographiques ou très violents. Le filtre est assez minimal, mais depuis plusieurs semaines, le mode restreint de Youtube est devenu une véritable censure à part entière. Que ce soit sur du contenu LGBT ou politique, le mode restreint filtre de plus en plus des vidéos qui ne sont pas du tout choquantes. Quand on est encore à associer le LGBT à du contenu sexuel, alors on peut dire que Youtube doit encore revoir sa copie sur le puritanisme.11

La communauté LGBT a réagi et on apprend que Youtube avait mis plus de 12 millions de vidéos LGBT dans le mode restreint. Si ce n’est pas de la censure, alors on ne sait pas ce que c’est. Youtube a corrigé le tir, mais je peux vous parier ce que vous voulez que ce filtre va revenir dans le futur et que le contenu LGBT sur Youtube bénéficiera de la même visibilité que sur les chaines Youtube, c’est-à-dire une visibilité quasi nulle à part pour propager des clichés sur cette communauté.12

Mais Youtube a une vision particulière des contenus choquants. Ces dernières semaines, on a eu des critiques sur des vidéos qui montraient de la maltraitance sur les enfants.13 Je vous la fais courte. Des parents filment leurs enfants en leur infligeant toutes sortes d’humiliations. Par exemple, vous avez des parents qui ont ravagé la chambre de leurs enfants. Ensuite, ils ont accusé les enfants d’en être responsables. L’enfant entièrement en pleur a été filmé en haute résolution par une caméra et la vidéo a fait des millions de vues sur Youtube et la plateforme estime que c’est tout à fait cool. En fait non, parce que c’est la torture psychologique caractérisée. On a également des actes simulés de violence, mais vu l’état de l’enfant après la fausse prise de Catch, on se dit que les parents ont une étrange définition de la simulation…

En France, des chaines comme Studio Bubble Tea sont plus modérées… pour le moment. On va souvent utiliser le mot “malsain” pour décrire les vidéos du papa qui met en scène ces deux filles.14 Dis donc, le papa, tu ferais mieux de travailler par tes propres moyens plutôt que d’exploiter tes gosses parce que c’est de l’exploitation infantile et on peut dire que le mec s’assoit directement sur la loi. Et il parait qu’il peut faire ce qu’il veut sur Youtube parce qu’il a des contacts bien placés sur la plateforme. Donc, est-ce à dire que des employés de Youtube sont d’accord pour des vidéos exploitant des enfants ? Si c’est le cas, je vois beaucoup d’enfant SDF dans la rue, peut-être qu’on pourrait faire quelque chose avec des enfants syriens ou roumains si c’est autorisé.

Et on ne parle même pas des jeux d’argent, de jeunes femmes qui se mettent en scène à la manière d’un casting. Mais ça passe du moment que vous faites des millions de vues. Et surtout ce sont des contenus lobotomisant qui sont très apprécié par les annonceurs. Les vidéos qui vous font réfléchir sur l’horreur de la guerre sur les médias dominants et la corruption de la politique ne sont pas très appréciés en revanche.

Des alternatives à la monétisation de Youtube

On le voit que la situation n’est pas glorieuse pour les Youtubeurs. Ils pensaient qu’ils avaient trouvé un vrai média alternatif pour s’apercevoir que Youtube est bien pire que la télévision dans certains domaines. Parmi les alternatives de monétisation, de nombreux vidéastes se tournent vers les donations, mais on sait que les internautes français n’ont pas l’habitude de faire des dons. 80 % des personnes ayant une page sur Tipeee gagnent moins de 100 euros par mois et les gros raflent la mise comme d’habitude.

L’autre alternative est de changer de plateforme, mais plus facile à dire qu’à faire. De la même manière que Youtube domine la publicité sur les vidéos, il n’y a pas de concurrent valable en termes de visibilité. Il y a bien Daily Motion, mais c’est loin de la performance de Youtube. Il y a également des plateformes comme BitChute, une sorte de Youtube en P2P où ce sont les utilisateurs qui hébergent les vidéos, la liberté est totale, mais il n’y a pas de revenus. Les autres solutions sont d’utiliser les vidéos sponsorisés ou d’avoir un sponsor dédié. Les deux ont des inconvénients parce que cela signifie un manque de l’indépendance, mais au moins, on réduit la dépendance à Youtube.

Les Youtubeurs spécialisés dans les jeux vidéos ne vont pas mourir du jour au lendemain, car le Streaming est devenu très important pour eux. Et sur le streaming, on a des formules payantes avec des abonnements à 5 dollars par mois sans oublier les dons qu’on peut faire en Live. Pour eux, l’impact négatif du revenu publicitaire sera minimal s’ils diversifient au maximum leurs sources de revenus. Pour les autres, soit ils abandonnent la plateforme, soit ils réduisent considérablement leur rythme de publication en ayant un travail classique à côté. Dans tous les cas, les dommages collatéraux sont énormes. Mais Youtube se détourne progressivement de la publicité. Ses offres Youtube Red et Youtube TV montrent que la plateforme va devenir une vraie télévision à part entière dans quelques années.

Sois un Youtubeur en mode Disney ou crève !

Le New York Times est l’un des rares à avoir pris la défense des vidéastes en estimant que les médias indépendants vont disparaitre de Youtube à cause de cette Adpocalypse.15 De la même manière que la consolidation et les rachats successifs ont créé une énorme boule concentrée de médias dominants qui se copient les uns les autres, la même chose arrive à Youtube et cela a déjà commencé avec les grosses chaines qui sont rachetées à tour de bras par les médias français et ensuite, cela devient juste un nom de plus pour promouvoir ses contenus de merde.

Au train où vont les choses, on peut penser que les Youtubeurs en 2018, 2019, et au-delà auront un visage toujours souriant. Ils vous parleront du dernier téléphone à la mode, du cadeau à la con que vous devez acheter à la Saint-Valentin, mais vous n’aurez pas une seule virgule de contenu polémique. Vous devrez sourire, être bien habillé, rester courtois en toutes circonstances comme des Barbies et des Kens. Youtube va vous former à être un Youtubeur Disney où le monde est toujours rose et où la souffrance, la mort et la critique du système ne sont que des concepts qui sortent d’une autre dimension.

Et il y a déjà des vidéastes qui ont pris ce chemin. Après que plusieurs Youtubeurs ont parlé de leur baisse de revenu, d’autres ont défendu Youtube en montrant leurs revenus sur Twitter en estimant qu’ils n’avaient pas été touchés. De ce fait, ces vidéastes sont déjà des Disneyisés à mort et ils sont même fiers de l’être en mode : Je gagne toujours autant d’argent parce que je ne fais rien de polémique. Les moutons les plus dociles ont toujours la laine la plus blanche parce qu’ils sont chouchoutés par les bergers.

Les Youtubeurs doivent se fédérer

Une excuse qu’on sort souvent est que Youtube fait ce qu’il veut parce que c’est une entreprise commerciale. Si je vends des armes à des enfants, est-ce que j’ai le droit de le faire parce que c’est une entreprise ? Youtube peut faire ce qu’il veut dans le cadre de la loi. Que ce soit la législation américaine ou française, il est obligé de respecter cette législation. Si vous considérez que Youtube est votre activité principale avec tous les papiers à l’appui et que du jour au lendemain, vous vous retrouverez sans rien, alors vous pouvez demander des comptes à Youtube. Vous pouvez demander des explications et lui demander de se justifier au cas par cas.

Mais pour que ça marche, il faut que les Youtubeurs se fédèrent pour former une entité puissante et homogène. Il est vrai que de plus en plus de vidéastes critiquent Youtube, mais ils le font dans leur coin. Si vous vous fédérez comme dans un syndicat ou une association, alors vous aurez beaucoup plus de poids. Par exemple, une plainte collective par 100 ou 200 vidéastes pour pratiques abusives pourrait avoir de l’effet. Ce n’est pas grave si la plainte n’aboutit pas, car il suffit de la médiatiser le plus possible pour faire mal à Youtube. Il attaque votre portefeuille alors faites de même. N’oubliez pas que Google est accusé de position dominante sur la recherche en Europe et au départ, ce sont des sites concurrents qui ont sonné la charge. Petit à petit, l’affaire s’est frayé un chemin jusqu’à la Commission européenne.

L’autre solution, plus radicale, est un boycott massif de Youtube. Si les Youtubeurs réussissent à se fédérer suffisamment pour ne plus publier de vidéos pendant quelques semaines, alors vous coupez le principal atout de Youtube qui est votre contenu. Mais il faudrait également mettre toute la chaine en privé. Oui, parce que si vous décidez de ne plus publier de vidéos pendant 1 mois, Youtube va toujours s’engraisser avec vos anciennes vidéos. Mais ces deux solutions ne peuvent pas fonctionner pour le moment, car à l’intérieur de la plateforme, les youtubeurs sont comme des chiens enragés qui se font une concurrence acharnée. Il n’y a aucun aspect solidaire. On va me dire qu’on risque de tout perdre, mais je paraphraserais Trump : Qu’est-ce que vous avez à perdre ? Vos vidéos ne rapportent même plus 1000 roubles russes alors foutus pour foutus, cassez l’écosystème de Youtube et faites leur passer un message que le vrai propriétaire de Youtube est ses utilisateurs.

Car comme on l’a mentionné, les revenus publicitaires de Youtube sont en hausse et même s’il subit des pertes dans le courant de l’année, il va faire toujours des milliards de dollars. En fait, je soupçonne même que Youtube répercute sa perte actuelle sur la part des revenus des vidéastes en préservant ses propres bénéfices. Les annonceurs pourront aller sur Facebook et d’autres plateformes. Vous serez les seuls perdants dans cette histoire. Car les pratiques abusives de Youtube vont continuer. À chaque fois, il va vous prendre davantage de liberté, car c’est ce que fait Google depuis sa création. Si les Youtubeurs arrivent à se fédérer, alors ils auront un levier puissant qu’ils pourront utiliser à chaque nouvelle merde. Sinon, les créateurs indépendants vont disparaitre dans quelques années, c’est une certitude. À vous de choisir votre camp. Un vidéaste qui gagne sa vie en toute liberté ou un vidéaste qui est obligé de figer son visage sur un sourire chaque matin pour devenir le parfait Youtubeur Disney.

Sources

1.
Google survives YouTube ad controversy, for now. marketwatch.com. http://www.marketwatch.com/story/google-survives-youtube-ad-controversy-for-now-2017-04-27.
2.
News A. YouTube ad boycott could spell trouble for Alphabet’s Google. ABC News. http://abcnews.go.com/Technology/wireStory/youtube-ad-boycott-spell-trouble-alphabets-google-47065456. Accessed May 1, 2017.
3.
Press F. Who Owns the Media? Free Press. https://www.freepress.net/ownership/chart. Accessed May 1, 2017.
4.
Google, Facebook Increase Their Grip on Digital Ad Market – eMarketer. emarketer.com. https://www.emarketer.com/Article/Google-Facebook-Increase-Their-Grip-on-Digital-Ad-Market/1015417?ecid=NL1001. Published March 14, 2017. Accessed May 1, 2017. [Source]
5.
Fuscaldo D. Google, Facebook Dominate Digital Ads in 2017  . Investopedia. http://www.investopedia.com/news/google-facebook-dominate-digital-ads-2017/. Published March 14, 2017. Accessed May 1, 2017.
6.
Media Desperately Attacks PewDiePie Over “Death To All Jews” Joke. One Angry Gamer. http://www.oneangrygamer.net/2017/02/media-desperately-attacks-pewdiepie-over-death-to-all-jews-joke/23874/. Published February 14, 2017. Accessed May 1, 2017.
7.
Mostrous A. Taxpayers are funding extremism. thetimes.co.uk. https://www.thetimes.co.uk/article/taxpayers-fund-extremism-csdn0npsf. Accessed May 1, 2017.
8.
Neate R. Extremists made £250,000 from ads for UK brands on Google, say experts. the Guardian. https://www.theguardian.com/technology/2017/mar/17/extremists-ads-uk-brands-google-wagdi-ghoneim. Published March 17, 2017. Accessed May 1, 2017.
9.
Youtube et la censure économique. YouTube. https://www.youtube.com/watch?v=zxi8SO6-N-4. Published April 23, 2017. Accessed May 1, 2017. [Source]
10.
€‹Nos revenus YouTube en PLS : on vous explique tout. YouTube. https://www.youtube.com/watch?v=8M2R5ZK7zsw. Published April 21, 2017. Accessed May 1, 2017. [Source]
11.
Critiqué par la communauté LGBT, YouTube débloque 12 millions de vidéos. Le Monde.fr. http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/04/24/critique-par-la-communaute-lgbt-youtube-debloque-12-millions-de-videos_5116544_4408996.html. Published April 24, 2017. Accessed May 1, 2017.
12.
An update on Restricted Mode. YouTube Creator Blog. https://youtube-creators.googleblog.com/2017/04/an-update-on-restricted-mode.html. Accessed May 1, 2017.
13.
#YTPC13 – Des enfants maltraitrés sur YouTube ?! YouTube. https://www.youtube.com/watch?v=RaZtj_36-ww. Published April 23, 2017. Accessed May 1, 2017. [Source]
14.
La face cachée de l’unboxing. Club de Mediapart. https://blogs.mediapart.fr/alexis-denous/blog/150616/la-face-cachee-de-lunboxing. Accessed May 1, 2017.
15.
How YouTube’s Shifting Algorithms Hurt Independent Media. nytimes.com. https://www.nytimes.com/2017/04/17/arts/youtube-broadcasters-algorithm-ads.html?_r=0. [Source]
N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, average: 3,67 out of 5)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?

Aucun avis particulier

A propos de Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Blogueur frénétique et précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG