Noam Chomsky : “ChatGPT ? Juste un plagiat High-Tech” !


  • FrançaisFrançais

  • Noam Chomsky a récemment fait part de son avis sur ChatGPT. Selon lui, cet outil est une forme de “plagiat high-tech” pour les étudiants paresseux.


    Noam Chomsky a récemment fait part de son avis sur ChatGPT. Selon lui, cet outil est une forme de "plagiat high-tech" pour les étudiants paresseux.

    ChatGPT a accès à une quantité astronomique de données, qu’il utilise pour trouver des régularités et les combiner afin de produire du texte. Pour Chomsky, cela ne contribue en rien au système éducatif, si ce n’est rendre plus difficile la détection du plagiat par les enseignants.

    Il admet toutefois que des modèles de langage comme ChatGPT peuvent avoir des applications utiles dans certains domaines, mais il reste sceptique quant à leur capacité à comprendre pleinement le monde. En effet, ces modèles fonctionnent aussi bien pour les langues existantes que pour les langues fictives.

    La solution de Chomsky pour lutter contre le plagiat avec ChatGPT est de mettre en place un système éducatif motivant, avec des étudiants intéressés par les sujets enseignés. Il affirme qu’à MIT, où il a travaillé pendant de nombreuses années, les étudiants étaient suffisamment motivés pour ne pas avoir besoin de plagier.

    Chomsky estime que la même logique s’applique aux étudiants utilisant leur smartphone en classe. Plutôt que de les bannir, il suggère de rendre les cours plus intéressants pour les captiver.

    Quand on approche l’âge du siècle, il vaut mieux se retirer pour attendre l’incurable néant plutôt que d’enfoncer des portes ouvertes…

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *