Youtube contre Adblock ou la descente de Google aux enfers


  • FrançaisFrançais

  • Youtube a décidé d’entrer en guerre contre les bloqueurs de publicité. Quand vous cherchez à récupérer des centimes à droite et à gauche, cela signifie que vous avez déjà perdu et que votre entreprise est proche de sa fin.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Youtube a décidé d'entrer en guerre contre les bloqueurs de publicité. Quand vous cherchez à récupérer des centimes à droite et à gauche, cela signifie que vous avez déjà perdu et que votre entreprise est proche de sa fin.

    Depuis quelques temps, Youtube teste une option qui détecte les bloqueurs de pub et affiche un message disant qu’on ne pourra plus regarder des vidéos après 3 visionnages sauf si on désactive Adblock ou qu’on passe à Youtube Premium. Evidemment, cela déchaine la colère des uns et des autres, mais cette décision montre surtout que Google est proche de sa fin.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Une entreprise a des cycles connus depuis des siècles. Il y a l’apparition, la croissance et ensuite la fin. Quand tout va bien, que vous perdiez ou non de l’argent n’a pas d’importance, car votre croissance va le compenser. En revanche, si vous commencez à chercher des centimes dans tous les coins, alors cela signifie que votre entreprise est proche de la faillite.

    En allant chercher quelques dollars, qui seraient perdus par les bloqueurs de pub, Google montre qu’il n’a plus généré des revenus en croissance depuis plusieurs années. Les chiffres globaux restent encore impressionnants, dépassant les 7 milliards de dollars en chiffres d’affaires en 2022. Mais en 2021, ils étaient de 8,6 milliards de dollars. Et même si le chiffre d’affaire augmente certaines années, les bénéfices nets sont en chute libre et ils sont surtout en chute dans le domaine publicitaire.

    Et ce n’est pas uniquement Youtube qui perd de l’argent, mais également son service publicitaire global avec Adsense. Depuis 2021, tous les éditeurs Adsense enregistrent une perte des revenus Adsense allant de 50 à 70 % dans certains cas. Il y a plusieurs facteurs, le premier, comme je l’ai déjà dit, est que le monde est fauché.

    Quand les entreprises font face à une inflation galopante, alors il faut couper dans les dépenses inutiles et la publicité est inutile par essence. On le fait dans une perspective de croissance et non de perte. Vous ne faites pas de pubs quand vous êtes sur le point de faire faillite !

    Et cette récession est appelé à durer. Car même si l’inflation va baisser, par manque d’activités, on va entrer dans un cycle de déflation où les marges des entreprises vont se réduire comme peau de chagrin et ce sera un cycle vicieux. Cependant, la publicité de Youtube souffre de sa médiocrité extrême. C’est à dire que ce n’est pas une publicité ciblée, mais de masse. On balance des milliers de dollars et on espère attirer des clients.

    Ce n’est pas une publicité pour attirer des clients, mais pour marquer au fer rouge. Connu comme l’outbound marketing, c’est très couteux et ça rapporte que dalle. Dans le meilleur des cas, vous aurez 4 % de taux de conversion. C’est à dire que même si votre publicité atteint vraiment son objectif, pour un budget de 100 dollars, vous en récupérez 4. Tout le modèle de Google se base sur cette publicité massive et inefficace et c’est aussi le cas de tous les GAFAMs.

    De ce fait, il faut faire payer les utilisateurs d’une autre manière, en les forçant à payer un abonnement ou à balancer encore plus de publicités. Google est dans le rôle du médecin qui continue à bourrer un patient de médicaments alors que ces derniers se sont avérés inefficaces.

    Les annonceurs le comprennent progressivement et vous avez aussi de véritables arnaques avec ces publicités Youtube. Vous avez plein de saloperies de régie publicitaire qui intègrent des vidéos en lancement automatique dans le coin d’une page, invisible pour l’utilisateur. Cela transforme les sites en un sac d’excréments, mais surtout l’annonceur est quand même facturé pour la pub, alors que l’utilisateur ne l’a pas vu.

    Et donc, on se retrouve avec des annonceurs, qui se disent que cela ne sert à rien d’investir des milliers de dollars dans une campagne pour très peu de résultats. Et il vaut mieux privilégier la publicité à l’ancienne, le bouche à oreille et contacter directement les éditeurs parce que d’une part, ce sera plus pertinent et 10 fois moins cher.

    Ensuite, les utilisateurs d’Adblock sont très peu nombreux. Contrairement au mythe justement lancé par les GAFAMs, 50 % des utilisateurs ne bloquent pas les pubs. La plupart des gens ne savent pas ce qu’est un bloqueur de pub et très peu vont utiliser des navigateurs comme Brave qui intègrent le blocage de pub en natif. Et en parlant de Brave, ils ont fait un beau coup en achetant des publicités Youtube pour dire de bloquer cette pub en installant leur navigateur !

    En fait, les utilisateurs qui bloquent consciemment la pub ne doit pas dépasser 25 ou 30 % et cela signifie simplement que ce sont les annonceurs qui mettent beaucoup moins d’argent dans les campagnes. Le temps où les mecs balançaient des dizaines de dollars pour un seul CPC est révolu et c’est Google et les autres GAFAMs qui en sont les seuls coupables, car ils ont transformé le web en une poubelle publicitaire.

    Et si Youtube s’entête à bloquer les Adblocks, alors cela va tout simplement provoquer l’effet inverse. Plutôt que de leur imposer des pubs, ils cesseront de regarder vidéos, ce ne sont pas les alternatives qui manquent.

     

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *