Le partage des revenus sur X, ex-Twitter, une fausse bonne idée ?


  • FrançaisFrançais

  • Elon Musk a lancé le partage des revenus sur X, ex-Twitter, une fonctionnalité qui permet aux utilisateurs certifiés de recevoir une part des recettes publicitaires. Mais cette offre cache en réalité une stratégie pour faire payer les twittos.


    Elon Musk a lancé le partage des revenus sur X, ex-Twitter, une fonctionnalité qui permet aux utilisateurs certifiés de recevoir une part des recettes publicitaires. Mais cette offre cache en réalité une stratégie pour faire payer les twittos.

    Depuis que le milliardaire Elon Musk a racheté Twitter et l’a rebaptisé X, il n’a cessé de bouleverser la plateforme avec des changements radicaux. Le dernier en date : le partage des revenus avec les utilisateurs qui créent du contenu. Une offre alléchante qui cache en réalité une stratégie pour inciter les twittos à payer un abonnement mensuel de 20 dollars.

    En effet, pour accéder à la monétisation de ses publications, il faut être un utilisateur certifié, c’est-à-dire avoir souscrit à l’offre payante de X. Cette offre permet également de bénéficier d’autres fonctionnalités exclusives, comme les appels vidéo, les outils de paiement ou l’authentification biométrique. Autant de services qui visent à transformer X en une “super-app” à la manière de WeChat en Chine.

    Mais qu’en est-il du partage des revenus ? Selon les conditions générales de X, les utilisateurs certifiés peuvent recevoir une part des recettes publicitaires générées par leurs publications, en fonction du nombre de vues et du taux d’engagement. Le montant exact n’est pas précisé, mais il serait calculé selon un algorithme opaque et variable.

    X se vante d’avoir déjà rémunéré certains de ses utilisateurs les plus populaires, comme le rappeur Kanye West ou la star du web Emma Chamberlain. Selon la plateforme, ces derniers auraient gagné plus plusieurs milliers d’euros chacun grâce au partage des revenus. Mais il s’agit là d’exceptions qui confirment la règle : pour gagner de l’argent sur X, il faut déjà être une célébrité avec des centaines de milliers d’abonnés et des millions de vues. Sur n’importe quelle plateforme, ils gagneraient autant d’argent.

    En revanche, pour les petits twittos qui espèrent arrondir leurs fins de mois avec X, c’est une autre histoire. Ils risquent de se piéger par cette technique connue des GAFAMs, qui consiste à faire miroiter des gains potentiels pour inciter les utilisateurs à payer un service dont ils n’ont pas besoin. Ils vont s’abonner, s’épuiser à créer du contenu pour même pas quelques centimes par mois.

    On se rappelle que Patreon, la plateforme qui permet aux créateurs de contenu de recevoir des dons de leurs fans, était fier d’annoncer que 80 % de ses utilisateurs gagnaient 100 dollars par mois, soit le salaire mensuel du Pakistan et du Vietnam…

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *