Les ancêtres des humains ont survécu à l’impact de l’astéroïde qui a tué les dinosaures


  • FrançaisFrançais


  • Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram


    Une origine crétacée pour les mammifères placentaires, le groupe qui comprend les humains, les chiens et les chauves-souris, a été révélée par une analyse approfondie des archives fossiles, montrant qu’ils ont coexisté avec les dinosaures pendant une courte période avant l’extinction des dinosaures.

    La destruction catastrophique déclenchée par l’astéroïde frappant la Terre a entraîné la mort de tous les dinosaures non aviaires lors d’un événement appelé extinction massive du Crétacé-Paléogène (K-Pg). Le débat a longtemps fait rage parmi les chercheurs sur la question de savoir si les mammifères placentaires étaient présents aux côtés des dinosaures avant l’extinction massive, ou s’ils n’ont évolué qu’après l’élimination des dinosaures. Les fossiles de mammifères placentaires ne se trouvent que dans des roches de moins de 66 millions d’années, date à laquelle l’astéroïde a frappé la Terre, ce qui suggère que le groupe a évolué après l’extinction massive. Cependant, les données moléculaires suggèrent depuis longtemps un âge plus avancé pour les mammifères placentaires.

    Dans un nouvel article publié dans la revue Biologie actuelle, une équipe de paléobiologistes de l’Université de Bristol et de l’Université de Fribourg a utilisé l’analyse statistique des archives fossiles pour déterminer que les mammifères placentaires sont apparus avant l’extinction massive, ce qui signifie qu’ils ont coexisté avec les dinosaures pendant une courte période. Cependant, ce n’est qu’après l’impact de l’astéroïde que les lignées modernes de mammifères placentaires ont commencé à évoluer, suggérant qu’elles étaient mieux en mesure de se diversifier une fois les dinosaures partis.

    Les chercheurs ont recueilli de nombreuses données sur les fossiles de groupes de mammifères placentaires remontant jusqu’à l’extinction de masse il y a 66 millions d’années.

    L’auteur principal Emily Carlisle de la School of Earth Sciences de Bristol a déclaré : “Nous avons rassemblé des milliers de fossiles de mammifères placentaires et avons pu voir les schémas d’origine et d’extinction des différents groupes. Sur cette base, nous avons pu estimer quand les mammifères placentaires ont évolué. “

    Le co-auteur Daniele Silvestro (Université de Fribourg) a expliqué : “Le modèle que nous avons utilisé estime les âges d’origine en fonction du moment où les lignées apparaissent pour la première fois dans les archives fossiles et le modèle de diversité des espèces dans le temps pour la lignée. Il peut également estimer les âges d’extinction en fonction de dernières apparitions quand le groupe est éteint.”

    Le co-auteur, le professeur Phil Donoghue, également de Bristol, a ajouté : “En examinant à la fois les origines et les extinctions, nous pouvons voir plus clairement l’impact d’événements tels que l’extinction massive de K-Pg ou le maximum thermique paléocène-éocène (PETM).”

    Il a été démontré que les primates, le groupe qui comprend la lignée humaine, ainsi que les Lagomorpha (lapins et lièvres) et les carnivores (chiens et chats) ont évolué juste avant l’extinction massive de K-Pg, ce qui signifie que leurs ancêtres se mêlaient aux dinosaures. Après avoir survécu à l’impact de l’astéroïde, les mammifères placentaires se sont rapidement diversifiés, peut-être stimulés par la perte de concurrence des dinosaures.

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *