vendredi , 24 novembre 2017

Un Malware sophistiqué découvert dans les ordinateurs du gouvernement russe

Le FSB a annoncé la découverte d’un Malware qui ciblait spécifiquement des ordinateurs du gouvernement russe. Un moyen de contre-balancer les accusations américaines sur les cyberattaques russes et chinoises.


Un Malware sophistiqué découvert dans les ordinateurs du gouvernement russe
Des agents du FSB
Les médias dominants considèrent que les États-Unis se défendent systématiquement contre les cyberattaques. Selon cette couverture, les USA sont dans une posture défensive et c’est totalement ridicule d’un point de vue du renseignement. Des sites comme Intelnews rapportent depuis des années que les États-Unis sont dans une posture totalement offensive sur les cyberattaques. La Chine et la Russie doivent défendre leur réseau informatique de la même manière que les USA.

La semaine dernière, le FSB (Federal Security Service) a détecté un virus très sophistiqué qui avait infecté les ordinateurs de près de 20 organisations gouvernementales russes. Les cibles ont été sélectionnées méticuleusement par les auteurs du Malware. On peut citer des corps gouvernementaux, des laboratoires militaires et des sous-traitants de la Défense à travers toute la Russie.

Selon le FSB, le virus permet de contrôler le système infecté. Il permet au pirate d’activer le micro ou la caméra de l’ordinateur et il peut aussi faire des captures d’écran. Le Malware installe également un Keylogger en mode furtif permettant d’intercepter la saisie des touches au clavier. En se basant sur ces fonctions, le Malware semble conçu pour effectuer une surveillance profonde des ordinateurs infectés ainsi que de l’environnement physique avoisinant. Le FSB refuse d’attribuer le Malware à un pays, mais il estime que l’attaque a été coordonnée et déployée de manière professionnelle. Le codage du virus nécessite aussi une expertise considérable. Dans sa déclaration, le FSB ajoute que certains aspects du code ressemblent à d’autres malwares qui avaient attaqué des serveurs en Russie et dans d’autres pays, mais l’agence n’a pas précisé davantage.

Cette attaque sur les ordinateurs russes intervient 2 semaines après les allégations sur fait que des pirates russes, soutenus par le gouvernement, ont volé les données de la Convention nationale démocrate (DNC). Hillary Clinton a accusé publiquement le gouvernement russe d’être derrière l’attaque pour nuire à sa campagne électorale. Tandis que les citoyens lambdas consomment des informations toutes faites, la Russie, la Chine et les États-Unis se livrent à une Guerre froide 2.0 qui se base à la fois sur les réseaux informatiques, mais également des provocations physiques, notamment dans le cas de l’Ukraine.

 

N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?


A propos de Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d’Actualité Houssenia Writing. Blogueur frénétique et précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG