Les hormones des traders peuvent déstabiliser les marchés financiers



Les hormones de la testostérone et du cortisol peuvent déstabiliser les marchés financiers parce que les Traders prennent davantage de risques. Ce sont les conclusions d’une nouvelle étude.

trader-hormone-marche-financier

Les chercheurs ont simulé un marché financier en laboratoire en permettant à des volontaires de vendre et d’acheter des actifs entre eux. Ils ont mesuré les niveaux normaux des hormones dans un premier test et ils ont augmenté artificiellement ces niveaux dans un second test. Quand les volontaires recevaient des doses de testostérone ou de cortisol, alors ils investissaient sur des actifs très risqués. Les chercheurs estiment que l’environnement stressant et compétitif des marchés financiers peut augmenter les niveaux du cortisol et de la testostérone chez les traders. L’augmentation du Cortisol est une réponse au stress physique et psychologique et cela augmente le niveau de sucre dans le sang afin de préparer l’organisme à gérer les transactions en temps réel. De précédentes études avaient déjà démontré que les hommes avec un niveau de testostérone élevé étaient les plus confiants dans les marchés financiers dans des situations compétitives.

Une étude qui permet de comprendre l’environnement des Traders

Les auteurs de l’étude, qui a été publiée dans Scientific Reports, suggèrent que ces découvertes doivent être considérées par les législateurs afin de développer des institutions financières plus stables. Notre point de vue est que les changements hormonaux peuvent nous permettre de comprendre le comportement des traders, notamment pendant les périodes de crise financière selon Carlos Cueva, l’un des principaux auteurs de l’étude et qui travaille au département de l’économie de l’université d’Alicante. Le Dr Ed Roberts, un autre auteur de l’étude du département de médecine à l’Imperial College London a déclaré : Notre ambition est de mieux comprendre le fonctionnement des hormones. Ensuite, nous pouvons étudier l’environnement de travail des traders et déterminer s’il est trop stressant ou compétitif. Ces facteurs peuvent influencer les hormones des traders et leur impact sur les décisions qu’ils prennent.

Le cortisol crée un comportement de risque et la testostérone favorise l’optimisme sur les prix

En premier lieu, les chercheurs ont mesuré les niveaux des 2 hormones dans des échantillons de salive de 142 volontaires composés d’hommes et femmes. Chaque volontaire était placé dans un groupe de 10 personnes qui effectuait des investissements. Ceux qui avaient un niveau élevé de cortisol prenaient plus de risques et ce niveau élevé a influencé directement sur l’instabilité des prix dans ce groupe. Dans le test suivant, on a donné du cortisol ou de la testostérone à 75 jeunes hommes avant qu’ils commencent à investir. Certains ont reçu une des hormones tandis que d’autres ont reçu un placebo. Les 2 hormones ont incité les volontaires à faire des investissements risqués. Le Cortisol affecte la préférence des Traders à investir dans des actifs risqués tandis que la testostérone augmentait l’optimisme sur l’évolution des prix dans le futur.

Les résultats suggèrent que le cortisol et la testostérone promeuvent des comportements d’investissements risqués sur le court terme selon le Dr Roberts. Et nous avons seulement mesuré les effets les plus marquants de ces hormones dans le laboratoire et il serait intéressant d’observer ces niveaux d’hormones dans le monde réel. Cela permettrait de déterminer les effets sur le long terme. Les économistes reconnaissent que l’imprévisibilité du comportement humain est un des facteurs de l’instabilité des marchés. John Keyners a écrit sur des mentalités animales tandis qu’Allan Greenspan et Robert Shiller ont parlé d’exubérance irrationnelle comme des causes possibles de la surévaluation des marchés financiers. Toutefois, les scientifiques commencent à peine à explorer la base physiologique de ce phénomène.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *