Qu'est-ce qui arrive à votre corps quand vous buvez du coca-cola ?



Les boissons sucrées provoquent de nombreux problèmes de santé tels que l’obésité, les diabètes de type II et la carie dentaire. Mais est-ce que vous savez exactement ce qui arrive à votre corps lorsque vous buvez une boisson sucrée ? Un chercheur a créé une infographie qui explique ce qui arrive à votre organisme quand vous buvez une canette de .

Selon le CDC, 50 % de la population américaine consomme des boissons sucrées chaque jour et la consommation la plus élevée concerne les adolescents et les jeunes adultes. Il y a environ 16 cuillères à soupe de sucre dans une seule canette de coca. L’OMS recommande de ne pas consommer plus de 6 cuillères à soupe de sucre chaque jour. Cela signifie qu’une seule canette de coca par jour dépasse déjà les normes de la santé. Et ce n’est donc pas une surprise que la consommation de boissons sucrées provoque de nombreuses maladies. Selon la Harvard School of Public Health, les personnes qui consomment de 1 à 2 canettes de boissons sucrées par jour ont un risque de 26 % de développer un diabète de type 2. Le mois dernier, nous vous rapportions que la consommation de boissons sucrées tue 184 000 personnes chaque année.

Une infographie crée par Niraj Naik, un pharmacien britannique, montre les dommages d’une canette de coca-cola de 330 millilitres sur le corps en l’espace d’une heure. Cette infographie se base sur les données de Wade Meredith, un écrivain spécialisé dans la santé.

Le coca-cola est comparable à l’héroïne sur la stimulation des centres de plaisir du cerveau

Selon Naid, l’intensité de la saveur sucrée du coca-cola, provoqué par la teneur très élevée du sucre, devrait nous faire vomir dès qu’il entre dans l’organisme. Cependant, l’acide phosphorique dans la boisson atténue la saveur sucrée ce qui permet au corps de le supporter. Les niveaux de sucre dans le sang crèvent le plafond 20 minutes après avoir consommé le coca selon Naid en provoquant une explosion de l’insuline. Le foie transforme la grande quantité de sucre qui circule dans notre corps en graisse.

En 40 minutes, le corps a absorbé toute la caféine du coca-cola et cela provoque une dilatation des pupilles et une augmentation de la pression sanguine. À ce point, le coca a bloqué les récepteurs d’adénosine dans le cerveau ce qui nous empêche de ressentir la fatigue.

5 minutes plus tard, le coca augmente la production de la dopamine. La dopamine est un neurotransmetteur qui contrôle le plaisir et le sens de la récompense dans le cerveau. Selon l’infographie, le coca-cola stimule le cerveau de la même manière que l’héroïne. Le résultat est que nous avons envie d’une autre canette de Coca-Cola.

infographie-coca-organisme

Une heure après avoir bu le coca, le corps subit un effondrement du taux de sucre ce qui provoque l’irritabilité et la somnolence. De plus, l’organisme a expulsé toute l’eau du coca-cola via l’urine ainsi que les nutriments qui sont importants dans notre organisme. Selon Naik, l’infographie s’applique à toutes les boissons sucrées qui contiennent de la caféine.

Le coca-cola ne contient pas uniquement une dose élevée de sirop de maïs riche en fructose, mais il intègre aussi des sels raffinés et de la caféine. Une consommation régulière de ces ingrédients provoque une pression sanguine élevée, des maladies cardiaques, des diabètes et l’obésité. De petites quantités ne font pas de mal, mais la modération est la clé pour prévenir les effets secondaires sur le long terme. De son côté, un porte-parole de Coca-Cola a déclaré que le coca est sans aucun danger pour la santé et qu’il s’intègre parfaitement dans un régime équilibré et il permet aussi d’avoir un meilleur niveau de vie. La même phrase que les fabricants de cigarettes à une époque.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 1,00 out of 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *