Des capteurs comestibles révèlent le mystère des intestins humains

Un essai clinique à petite échelle montre le potentiel d’une capsule qu’on avale pour mesurer l’activité et le fonctionnement de l’intestin en temps réel. Les premiers résultats révèlent un nouveau mécanisme immunitaire contre les corps étrangers. Toutefois, il faudra attendre les phases II et III des essais cliniques pour déterminer la sécurité et la performance de cette capsule.


Un essai clinique à petite échelle montre le potentiel de capsule qu'on avale pour mesurer l'activité et le fonctionnement de l'intestin en temps réel. Les premiers résultats révèlent un nouveau mécanisme immunitaire contre les corps étrangers. Toutefois, il faudra attendre les phases II et III des essais cliniques pour déterminer la sécurité et la performance de cette capsule.

Les résultats des premiers essais chez l’homme d’une capsule comestible de détection de gaz pourraient révolutionner le diagnostic des troubles intestinaux et des maladies intestinales. Les essais menés par des chercheurs de l’Université RMIT à Melbourne en Australie, ont mis au jour des mécanismes dans le corps humain qu’on ne connaissait pas auparavant incluant un nouveau système immunitaire.

La capsule à avaler envoie des informations de vos intestins en temps réel

La nouvelle technologie et les découvertes offrent un moyen de changer la donne pour 1 personne sur 5 dans le monde qui souffrira d’un trouble gastro-intestinal au cours de sa vie. Elle pourrait également mener à moins de procédures invasives comme les coloscopies. La capsule comestible (la taille d’une pilule de vitamine) détecte et mesure les gaz intestinaux, l’hydrogène, le dioxyde de carbone et l’oxygène, en temps réel. Ces données peuvent être envoyées sur un téléphone portable.

Le professeur Kourosh Kalantar-zadeh, responsable de l’étude et co-inventeur de la capsule, a déclaré que les essais ont montré que l’estomac humain utilise un oxydant pour combattre les corps étrangers dans l’. Nous avons découvert que l’estomac libère des produits chimiques oxydants qui détruisent les composés étrangers qui restent dans l’estomac plus longtemps que d’habitude selon Kalantar-zadeh.

Possibilité d’un nouveau système de protection gastrique

Cela pourrait représenter un système de protection gastrique contre les corps étrangers. Et c’est un mécanisme immunitaire qui n’a pas encore été documenté. Une autre observation inédite de l’essai était que le côlon peut contenir de l’oxygène. Les essais ont montré la présence de fortes concentrations d’oxygène dans le côlon sous un régime extrêmement riche en fibres selon Kalantar-zadeh. Cela contredit l’hypothèse que le côlon ne contient pas d’oxygène.

Cette nouvelle information pourrait nous aider à mieux comprendre le fonctionnement des maladies comme le cancer du côlon. Les essais ont été menés sur 7 individus en bonne santé sur les régimes à faible et haute teneur en fibres. Les résultats ont montré que la capsule montre précisément le début de la fermentation des aliments en mettant en évidence leur potentiel à surveiller la digestion et la santé intestinale normale.

Les essais ont également démontré que la capsule pourrait offrir un moyen beaucoup plus efficace de mesurer les activités du microbiome dans l’estomac qui est un moyen essentiel pour déterminer la santé intestinale. Auparavant, nous devions nous fier à des échantillons de fèces ou à des interventions chirurgicales pour échantillonner et analyser les microbes présents dans l’intestin selon M. Kalantar-zadeh.

Mais cela signifiait aussi qu’on les mesurait alors que ces microbes n’étaient pas un reflet fidèle du à ce moment précis. Notre capsule offrira une méthode non invasive pour mesurer l’activité du . Maintenant que la capsule a passé avec succès les essais sur les humains, l’équipe de recherche cherche à commercialiser la technologie. Le co-inventeur Dr Kyle Berean a déclaré : Les essais montrent que les capsules sont parfaitement sûres.

Nos capteurs à avaler offrent un outil de diagnostic potentiel pour de nombreux troubles de l’intestin, de la malabsorption des nutriments alimentaires au cancer du côlon. C’est une bonne nouvelle qu’une procédure moins invasive sera désormais une option pour de nombreuses personnes à l’avenir.

Nous nous sommes associés à Planet Innovation pour créer une société appelée Atmo Biosiences et commercialiser le produit. Cela mènera à des essais humains de phase II et aidera à lever les fonds nécessaires pour proposer ce dispositif de surveillance et de diagnostic dans les mains des patients et des professionnels de la santé.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 4,50 sur 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *