Des civilisations aliens de niveau avancé sont possibles dans 50 galaxies


  • FrançaisFrançais



  • civilisation-alien

    Une équipe de scientifiques de l’université de Pennsylvanie a étudié les observations du satellite Wise de la NASA. Cet observatoire permet de détecter des niveaux de radiation qui pourraient être émis par une planète qui serait habitée par une civilisation extra-terrestre d’un niveau avancé. La Terre émet de la chaleur et de la lumière dans l’espace et les scientifiques recherchent des signatures similaires qui pourraient être émises par d’autres civilisations. Après l’analyse de près de 100 000 galaxies, ils ont découvert que 50 d’entre elles pourraient abriter une civilisation extra-terrestre similaire ou plus avancé que la notre.

    Roger Griffith, l’un des chercheurs a déclaré qu’ils ont découvert 50 galaxies qui émettaient des niveaux de radiation qui étaient anormalement élevé. Une analyse plus poussée de ces signaux nous dira si ces signaux sont issus d’un phénomène astronomique naturel ou qu’il indique la présence de civilisations extra-terrestre d’un niveau avancé.

    Dans les années 1960, le physicien Freeman Dyson avait émis l’idée qu’on pourra découvrir des civilisations aliens avancés en se basant sur l’émission de signaux infrarouges moyens qui seraient anormalement élevée et qui proviendraient d’autres galaxies. Il a fallu attendre le lancement du satellite Wise pour qu’on puisse détecter ce type de radiation.

    Le Dr Dr Jason Wright, assistant-professeur au centre des exoplanètes et des mondes habitables à l’université de Pennsylvanie explique la théorie derrière ces signaux. Si une galaxie a été entièrement colonisée par une civilisation extra-terrestre, alors l’énergie produite par ces civilisations seraient détectables grâce aux infrarouges moyens. Et le satellite Wise est spécialement conçu pour détecter ce type d’infrarouges moyens.

    Même si une civilisation alien est suffisamment avancée pour utiliser l’énergie de leurs étoiles pour alimenter leurs vaisseaux, leurs communications et d’autres technologies qu’on ne pourrait même pas imaginer, les lois fondamentales de la thermodynamique stipulent que cette énergie doit être émise sous formes d’ondes d’infrarouges moyens. C’est la même loi de la thermodynamique qui fait que votre PC produit de la chaleur lorsqu’il est allumé. Et en poussant les analyses, nous pourrons augmenter notre sensibilité de détection pour différencier entre des signaux émis par des phénomènes astronomiques naturels et des technologies avancés d’origine extra-terrestre.

    En regardant les 50 galaxies qui pourraient abriter des civilisations aliens, on a la galaxie d’Andromède, mais on a également trouvé des signaux très intéressants dans notre propre galaxie la Voie Lactée. Parmi les autres découvertes, on a une nébuleuse très lumineuse autour de l’étoile 48 dans la constellation de la Balance. Cette aura lumineuse était invisible pour les télescopes qui détectent uniquement la lumière visible, mais elle a littéralement explosé sous les lentilles du télescope Wise. Une première théorie est que c’est un groupe de jeunes étoiles qui s’est formé à l’intérieur d’un nuage moléculaire, mais cela nécessite des observations plus approfondies.

    Toutes ces découvertes montrent qu’il y a des possibilités très importantes pour que nous ne soyons plus seuls dans l’univers. Toutefois, il y a toujours des détracteurs à cette théorie. Le principal problème est que même si nous découvrons des preuves indirectes via l’émission des signaux infrarouges, la technologie actuelle ne nous permet absolument pas de prouver une présence extra-terrestre de façon certaine.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.