Île Maurice : Une méga-sécheresse a tué les oiseaux Dodo et les tortues géantes



ile-maurice

Une nouvelle étude suggère qu’une méga-sécheresse a exterminé de nombreux espèces sur l’île .


 

L’île Maurice est située à 900 kilomètres de Madagascar. Maurice est connue pour sa mer cristallline, ses plages de sable blanc et une température moyenne entre 22 et 28 degrés celcius. Mais les conditions sur cette île n’ont pas toujours été paradisiaques. Une nouvelle étude suggère qu’il y a environ 4 000 ans, une sécheresse prolongée sur l’île a tué de nombreuses espèces natives telles que les oiseaux Dodo et des tortues géantes. Ces espèces sont mortes dans une soupe composée d’algues empoisonnés et leurs propres excréments.

oiseau-dodo

La quasi extermination de ces espèces s’est produite dans une zone appelée Mare aux Songes. A cette époque, cette zone possédait un lac peu profond qui était une source d’eau fraiche pour les animaux non-migrateurs. Aujourd’hui, c’est juste un marécage, mais en dessous de la surface, on trouve une abondance de fossiles. Ces fossiles sont tellement bien préservés que les scientifiques appellent cette zone comme une Lagerstätte qui signifie espace de stockage en allemand. Erik de Boer, un paléoecologiste de l’université d’Amsterdam, a déclaré qu’il voulait savoir comment la sécheresse avait transformé cette zone en cimetière naturel et les raisons qui ont provoqués la mort de tellement d’animaux qui étaient natifs de l’île Maurice.

La Mare aux songes à l'île Maurice

La Mare aux songes à l’île Maurice

Pour chercher la réponse, Erik de Boer et ses collègues ont analysés des carottes de sédiments de la zone. Les couches dans ces carottes contiennent des marqueurs qui aident les scientifiques à reconstruire l’historique d’un éco-système. Des marqueurs tels que des pollens préservés ou des microbes. Il y a environ 4200 ans, l’activité de la mousson a connu une baisse drastique et cela a provoqué une méga-sécheresse de 50 ans sur l’île Maurice. Les carottes de sédiment ont aussi révélé que pendant la même période, l’ancien lac est devenu un marécage. Normalement, l’eau fraiche du lac était renouvelée chaque année pendant la saison des pluies, mais la méga-sécheresse a détruit tout le processus.

tortue-géante

Et les choses ont empirés pour les animaux locaux à mesure que l’assèchement du lac progressait. L’étude qui a été publiée dans la revue The Holocene estime que l’aspect sanitaire est devenu un problème majeur puisque les animaux se pressaient autour du lac. Les animaux vivaient constamment au bord du lac et leurs excréments se sont mélangés avec le sol de la zone. On peut considérer cette zone comme des toilettes naturelles gigantesques. Et pour couronner le tout, les chercheurs ont découvert que l’eau infectée par les matières fécales ont favorisé la prolifération d’algues unicellulaires, de bactéries diatomées et de cyanobactéries qui ont provoqué l’apparition d’algues toxiques. Toutes ces circonstances ont crées un phénomène que les scientifiques considèrent comme un cocktail mortel. Et c’est ce cocktail qui a tué la plupart des animaux natifs de l’île Maurice.

On ignore le nombre d’animaux qui sont morts par ce phénomène, mais l’étude estime que les fossiles de centaines de milliers de vertébrés sont présents sur le site. Mais Julian Hume, un paléontologiste qui étudie l’île Maurice depuis 20 ans, estime que ces chiffres sont trop élevés. Il argue que cette étude ne prend pas en compte la densité des ossements qui ont été trouvé sur tout le site. Il est d’accord avec la reconstruction historique du cocktail mortel, mais il estime que la plupart des fossiles ont été trouvés sur le rivage et que peu d’animaux sont morts lorsque le lac était profond.

Même si les chercheurs ne s’accordent pas sur le nombre exact d’animaux qui sont morts, ils s’accordent sur le fait que cette méga-sécheresse n’a pas totalement exterminé les oiseaux Dodo et les tortues géantes de l’île Maurice. Les 2 espèces ont pu survivre et même se multiplier avec le retour des pluies pendant près de 3800 ans. Mais les Hollandais sont arrivés sur l’île Maurice en 1638 et ils les ont chassés jusqu’à leur extermination.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *