Philae se réveille et appelle la terre


  • FrançaisFrançais



  • philae_1

    Philae, la sonde spatiale qui a fait un atterrissage historique sur une comète en novembre 2014 vient de se réveiller. L’agence spatiale européenne a annoncé le 14 juin qu’elle avait reçu des signaux de Philae la nuit dernière à 22 h 58 CET et ce sont les premiers signaux après 7 mois d’hibernation de la sonde. Les scientifiques estiment que Philae s’est réveillé depuis quelques jours et que la sonde va commencer quelques tâches dans les prochains jours en supposant qu’elle réussisse à envoyer de nouveaux signaux. Selon Stephan Ulamec, le gestionnaire du projet à l’agence : Philae va bien, il a une température de -35 degrés Celcius et il possède une énergie de 24 watts. La sonde est prête pour effectuer ses tâches.

    L’agence a déclaré que Philae a communiqué pendant 85 secondes avec la station terrestre de l’agence via le vaisseau Rosetta qui orbite actuellement autour de 67P. Certains scientifiques n’ont pas pu cacher leurs émotions telles que Monica Grady, une scientifique à l’Open Université de Milton Keynes en Angleterre qui écrit qu’elle ne pouvait pas retenir ses larmes après la nouvelle du réveil de Philae. Elle est également l’une des co-enquêteuses sur l’analyseur chimique de Philae. La nouvelle vient après des mois de spéculation sur le fait que la sonde spatiale de la taille d’une machine à laver ne contacterait plus jamais la terre.

    Le sommeil profond de Philae

    Les batteries de Philae ont été épuisées le 15 novembre 2014, soit 3 jours après qu’elle ait atterri sur la comète 67P/Churyumov/Gerasimenko après une descente périlleuse qui a fait craindre un crash. Philae était bloqué sur la partie sombre de la comète où elle n’a pas pu recharger ses batteries et elle est donc entrée en hibernation. Le seul espoir des scientifiques est que Philae ne soit pas mort et que ses batteries seraient rechargées lorsque la comète 67P s’approcherait du soleil. L’agence spatiale européenne a également déclaré que Philae avait déjà envoyé des signaux sur son réveil, mais elle n’avait pas pu établir le contact la première fois.

    philae_2Selon toujours l’agence, les données dans la mémoire de Philae permettront de comprendre ce qui s’est passé les derniers jours après le réveil de Philae. Selon Koen Geurts, membre de l’équipe d’atterrissage de la sonde au German Aerospace Centre (DLR) : L’autonomie restante de 24 watts est une bonne quantité et Philae est sans doute actif depuis plusieurs jours de comète. Une journée dans la comète dure 12,4 heures. Si Philae reprend le contact, alors la sonde va faire des activités scientifiques avec le minimum de risques telles que la prise de photos et l’activation du ROMAP qui est un instrument qui mesure le champ magnétique de la comète.

    Un contact attendu par toute la communauté scientifique

    L’équipe de la sonde s’inquiétait de la capacité de Rosetta à voler suffisamment à proximité de Philae pour capter les données transmises. En effet, la comète a augmenté son activité de production de poussière et de gaz alors qu’elle s’approche du soleil. Selon Geurts, on pensait que si Philae se réveille trop tard, alors elle ne pourrait plus communiquer. Nous étions tous excités lorsque nous avons reçu cet appel hier. Désormais, l’équipe tente de comprendre la raison sur la durée très courte de la communication par rapport à l’activité habituelle de Philae. Cela peut s’expliquer par une mauvaise orientation de la comète ou que la sonde se soit déplacée.

    L’équipe qui est chargée de Rosetta, le vaisseau qui transmet le signal vers la terre, va désormais se concentrer pour maximiser la connexion. Selon Matt Taylor, scientifique du projet Rosetta de l’agence : Nous devons comprendre l’orientation de Philae quand l’orbiteur va passer juste à côté. Sur le court terme, l’orbiteur va changer son orientation planifiée pour pointer directement vers la sonde. Mais sur le long terme, l’orbiteur pourrait changer ses trajectoires pour améliorer les communications. Il ajoute : On doit confirmer beaucoup de choses provenant de la sonde, mais inutile de vous dire qu’on est tous très excité par ce réveil.

    Ce réveil de Philae est d’autant plus remarquable, car les scientifiques ignoraient tout de l’état de la sonde puisque son atterrissage a été difficile et qu’elle a rebondi 2 fois sur la comète.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.