Les rats rêvent d'un avenir meilleur


  • FrançaisFrançais



  • rat-reve

    Est-ce que vous rêvez des endroits où vous voulez aller demain ? Il semble que les rats peuvent également le faire. On a montré aux rats une route dont l’une des extrémités contenait de la nourriture. Les rats ne pouvaient pas accéder à cette nourriture à cause des obstacles. Ensuite, les rats ont fait une sieste et on a découvert une activité dans leurs neurones qui représentait la route qu’ils n’ont pas pu prendre pendant leur sommeil. C’est comme s’ils avaient rêvé de courir le long de cette route pour prendre la nourriture.

    Selon Hugo Spiers de l’University College London : C’est comme regarder une brochure des îles Maldives la veille avant votre départ et que vous rêvez de ces images pendant la nuit. Comme les humains, les rats mémorisent les cartes mentales du monde dans leur hippocampe qui sont 2 structures courbées sur chaque côté du cerveau. En plaçant des électrodes dans le cerveau des rats lorsqu’ils explorent leur environnement, on a pu voir que différents endroits sont mémorisés par l’activation de différentes combinaisons des neurones hippocampiques. Ces endroits activent les neurones lorsque le rat se trouve à un certain endroit lorsqu’il est éveillé, mais elles s’activent aussi lorsqu’il dort comme s’il rêvait des endroits qu’il a déjà visités. L’équipe de Spiers a voulu savoir si cette activité pendant le sommeil peut aussi refléter les endroits que le rat veut visiter dans le futur. Ils ont placé 4 rats en bas d’un chemin en forme de T. L’entrée supérieure sur le T était bloquée par une grille et sur l’un des bras du T, il y avait de la nourriture qui était visible aux rats.

    Ensuite, les chercheurs ont encouragé les rats à faire une bonne sieste et ils ont enregistré l’activité de leur hippocampe avec 50 électrodes. Enfin, ils ont réveillé et placés les rats dans le chemin en forme de T, mais ils ont enlevés la nourriture et la grille. Comme prévu, les rats sont allés vers le bras où ils avaient vu la nourriture et leurs cellules ont activé un Pattern qui correspondait à la nouvelle route. Mais le plus important est que c’était les mêmes cellules qui ont été activées pendant qu’ils dormaient contrairement à ceux qui avaient encodé la roue vers l’autre bras du T. Selon Spiers : cela suggère que nous construisons nos cartes mentales par un peu de vision, mais nous les confirmons par des actions sur le terrain.

    L’espérance d’un avenir prometteur

    David Redish de l’université du Minnesota à Minneapolis a déclaré que cela montre que les rêves des rats sont façonnés par leurs objectifs. Cela ne reflète pas seulement leur activité présente, mais cela dépend aussi du désir de l’animal. Et ces travaux supportent l’idée que l’hippocampe nous permet d’imaginer le futur et d’enregistrer ce que nous avons fait dans le passé. Certaines personnes qui ont un hippocampe endommagé ont des problèmes pour imaginer de futurs évènements avec le maximum de détails. Spiers admet qu’on ne peut pas être sûr que les rats étaient en train de rêver, mais d’autres travaux ont déjà suggéré que l’activité cérébrale pendant nos siestes reflète le contenu de nos rêves. Dans une expérience, une personne a dormi dans un scanner cérébral et ensuite, on lui a demandé de décrire ses rêves. Les patterns de l’activité cérébrale qu’on a observée pendant ses rêves étaient les mêmes que chez des personnes qui avaient vu les mêmes items lorsqu’elles étaient conscientes.

    Les rêves passionnent les chercheurs. Ainsi, une équipe a déjà pu modifier les rêves de souris comme dans le film Inception. Quand des électrodes stimulaient des zones cérébrales qui signalaient un certain endroit aux souris, ces dernières avaient tendance à aller dans ces endroits à leur réveil.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.