L'étrange géologie de Ceres



Ceres, le plus grand astéroïde du système solaire commence à dévoiler certains de ses aspects les plus étranges. Le vaisseau Dawn de la NASA est arrivé à environ 4400 kilomètres de Ceres pour prendre des photos de la surface de l’astéroïde. On voit des montagnes et des cratères, mais les points lumineux qui drapent la surface de Ceres restent l’un des plus grands mystères de cet astre.

Un puzzle appétissant

ceres_1

Dans l’image ci-dessus, on voit un point lumineux de 9 kilomètres de large qui se trouve dans un cratère de 90 kilomètres de large. Et ce point central est entouré par plusieurs petits lumineux sur la droite. On estime que ces points lumineux peuvent être de la glace ou un métal brillant. Les données provenant du détecteur de neutrons de Dawn pourront sans doute aider à répondre à cette question. Sur un plan technique, Ceres est une planète naine et elle est composée de 25 % d’eau gelée avec des cratères de glace qui sont similaires à ce qu’on trouve fréquemment sur d’autres astres du système solaire. On peut citer notamment les lunes Ganymède et Callisto de Jupiter.

Une montagne majestueuse en forme de pyramide

ceres_2

Dans l’image ci-dessus, on peut voir une montagne en forme de pyramide (la forme bombée sur le côté droit) qui s’élève à plus de 5 kilomètres sur une partie de Ceres qui avait échappé à l’attention des scientifiques. Selon Andrew Rivkin, un planétologue du laboratoire de physiques appliquées de l’université de John Hopking : Une telle hauteur est juste hallucinante. En général dans le système solaire, les montagnes sont associées avec des zones qui sont très actives sur le plan géologique.

Un impact phénoménal

ceres_3

Dans l’image ci-dessus, on peut voir un immense cratère sur l’hémisphère sud de Ceres (côté droit inférieur). Ce cratère est composé d’une série de fractures qui a percuté l’astéroïde de plein fouet et qui a laissé cette trace. Sur la gauche, on peut voir des stries courbées qui sont parallèles l’une à côté de l’autre. On ignore l’origine de ces stries, mais cela pourrait être lié à une activité géologique. Les scientifiques estiment que Ceres est beaucoup plus actif sur le plan géologique que Vesta, un astéroïde analysé par le vaisseau Dawn en 2011 et 2012.

Colorisation de Ceres

ceres_4

Ceres est très sombre, mais une caméra a permis de colorier une zone dans l’hémisphère nord de Ceres. Dans l’image centrale, on peut voir la vision colorée de sa surface sombre. L’image du haut nous montre une version en noir et blanc pour avoir un bon contraste sur les cratères. Et la photo du bas est une image infrarouge dans laquelle les zones les plus lumineuses sont les plus chaudes tandis que les zones les plus sombres sont les plus froides.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *