Quand les prisonniers deviennent des entrepreneurs


  • FrançaisFrançais



  • Une étude vient de montrer que l’environnement carcéral limité force les prisonniers à se lancer dans l’entreprenariat.

    prisonnier-entrepreneur

    À l’intérieur de la prison de haute sécurité de Gramercy, le marché est très limité concernant tous les types de biens et de services. Mais selon une nouvelle étude qui sera bientôt publiée dans la revue Journal of Public Policy & Marketing, les choix très contraignants des 3 000 prisonniers ont créé des opportunités pour lancer une aventure entreprenariale.

    Les auteurs de l’étude, Ronald Paul Hill (Villanova Business School), Justine Rapp (Université de San Diego) et Michael L. Capella (Villanova Business School) ont déclaré : Les hommes à Grammercy ont rapidement compris que le système d’échange officiel, allant de la fourniture publique de biens et de services jusqu’à l’intendance, concerne principalement les besoins des parties tierces dans le monde carcéral tel que les gardes, les politiciens, les votants et les fournisseurs. Les besoins et les désirs des prisonniers sont totalement négligés et ces prisonniers deviennent des entrepreneurs pour pallier ces lacunes.

    L’étude a été conduite pendant 18 mois. 35 prisonniers ont enregistré leurs propres impressions et ils ont interviewé 350 autres détenus sur les conditions de vie carcérales. Les prisonniers-chercheurs étaient tous condamnés à perpétuité et ils étaient en prison depuis leur adolescence. Leurs réflexions personnelles et leurs interviews ont produit une transcription de 750 pages. Les données montrent plusieurs effets de la consommation limitée à Gamercy. Certains effets sont négatifs tels que lorsque les prisonniers succombent à l’intensité de leur environnement en utilisant des drogues, de l’alcool et une alimentation avariée comme une forme d’auto-médication. Mais d’autres effets sont positifs. Les conditions de la consommation limitée ont incité certains prisonniers à endosser des rôles de Leadership qui reflètent leur ancienne vie. Ils ont développé des systèmes de marché illicites pour fournir des services tels que la coiffure ou des soins de base.

    Les auteurs arguent que les législateurs et le public doivent rencontrer les prisonniers tels que ceux à Gamercy pour changer le rôle des prisons de la punition vers la réintégration. Les hommes à Gamercy estiment que la vie en prison ne doit pas être inférieure ou supérieure à leur ancienne vie. Si les conditions de vie sont inférieures, alors cela signifie que la prison est une forme de châtiment plutôt qu’un moyen de retourner à la société. En fait, la principale découverte de ces travaux est que les prisonniers cherchent des moyens pour s’enrichir qui va bien au-delà de l’enrichissement matériel.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.