Des glaciers d'azote s'écoulent sur Pluton


  • FrançaisFrançais



  • Pluton possède une atmosphère brumeuse qui se refroidit et des écoulements provenant de glaciers d’azote.

    Pluton possède des glaciers d’azote qui s’écoulent de sa région en forme de coeur. Et l’atmosphère de Pluton commence à se refroidir en amenant de la neige sur sa surface. Un changement qui était prévu puisque Pluton s’éloigne du Soleil, mais on n’avait pas encore vu ces changements. Pendant le rendez-vous de New Horizons avec Pluton, la sonde a pu mesurer la pression de la surface et la masse approximative de l’atmosphère de la planète naine. Et les découvertes ont été surprenantes.

    La masse de l’atmosphère de Pluton a diminué de moitié sur les 2 dernières années selon Michael Summers, un membre de l’équipe de New Horizons, et c’est vraiment impressionnant. Les mesures faites depuis la Terre, qu’on a commencée dans les 1980 lorsque Pluton était proche du soleil, ont suggéré que l’atmosphère de Pluton s’est densifiée au cours des dernières décennies. Et cela contredisait l’idée que l’atmosphère d’azote allait geler et se condenser sur la surface de Pluton lorsqu’il s’éloignerait du soleil.

    Un comportement étrange

    Mais les observations depuis la Terre doivent être prises avec précaution. Dans une expérience, les scientifiques ont utilisé le Deep Space Network de la NASA pour envoyer un puissant signal depuis la Terre vers New Horizons lorsque ce dernier passait derrière Pluton. En mesurant la déformation des ondes radio de ce signal pendant la traversée, New Horizons a été capable de mesurer la pression de la surface de l’atmosphère de Pluton.

    Et cette pression est de moitié de ce que les astronomes ont vu en 2013. Et les scientifiques ignorent pourquoi l’atmosphère de Pluton a commencé à geler au même moment où News Horizons a mesuré la surface. Pour Alan Stern, principal responsable de New Horizons, ce serait une étrange coïncidence. Mais une autre expérience pourrait apporter des réponses. Le 29 juin, Pluton est passé devant une étoile, d’un point de vue de la Terre, et les astronomes ont observé une occultation. Et cette dernière a permis de révéler la densité de l’atmosphère de Pluton. Et cela permettra de confirmer ou non si l’atmosphère de Pluton a diminué au fil du temps.

    Je suis sceptique selon Michael Skrutskie, un astronome à l’université de Virginie. Il note que les mesures avec l’occultation ont été faites à des dizaines de kilomètres de la surface de Pluton alors que New Horizons a mesuré le signal radio directement sur sa surface. C’est comme comparer des pommes et des oranges.

    Une atmosphère brumeuse

    pluton-glacier

    L’équipe de New Horizons a aussi détecté des couches de brume sur l’atmosphère restante de Pluton. Ces bandes s’étendent à plus de 160 kilomètres au-dessus de la surface de la planète naine. Et c’est une distance qui est 5 fois supérieure aux prévisions des scientifiques. Et cette brume pourrait persister même après la dissipation de l’atmosphère grâce aux particules qui la composent. Cette atmosphère contient les gaz qui sont créés lorsque la glace se sublime de la surface de Pluton. De la glace d’azote, de méthane et de monoxyde de carbone. Les images de la plaine de Spoutnik révèlent des glaciers d’azote qui se trouvent dans le nord de la région. La température de Pluton est d’environ -235 Celsius degré, soit seulement 38 degrés au dessus du zéro absolu. Une glace d’eau ne pourrait pas s’écouler, mais la glace d’azote peut s’écouler à cette température. Les conditions nécessaires sont que son épaisseur doit être inférieure à un kilomètre et qu’elle soit réchauffée par des résidus radioactifs qui viendraient de l’intérieur de Pluton.

    Pour le moment, New Horizons a envoyé 5 % des données qu’il a collecté. Il faudra attendre la mi-septembre pour recevoir de nouvelles images. Mais l’équipe continuera à publier des données qui sont encore en cours d’analyse.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.