2 principaux aquifères américains contaminés par de l'uranium


  • FrançaisFrançais



  • Des chercheurs rapportent la découverte inquiétante de 2 principaux aquifères aux États-Unis qui ont été contaminés par de l’uranium naturel.

    Près de 2 millions de personnes dans les Grandes Plaines et la Californie vivent au dessus d’aquifères qui sont contaminés par de l’uranium naturel selon les résultats d’une étude de l’université de Nebraska-Lincoln. Une grande partie de cet uranium est mobilisé par le nitrate produit par les humains. Les données de près de 275 000 échantillons d’eau, provenant de sources souterraines dans les aquifères des Hautes plaines et de la Central Valley, montrent que de nombreux Américains vivent à quelques kilomètres de puits qui contient de l’eau contaminée par de l’uranium avec des doses largement plus élevées que les normes environnementales.

    L’étude rapporte que 78 % des sites contaminés par l’uranium étaient associés à la présence de nitrate. Le nitrate est un contaminant fréquent des eaux souterraines qui provient principalement de fertilisants chimiques et de déchets d’animaux. Le nitrate mobilise l’uranium naturel par une série de réactions chimiques et bactériologiques qui oxydent le minerai radioactif. Et ce processus permet à l’uranium de se dissoudre dans les eaux souterraines.

    Les chercheurs Karrie Weber et Jason Nolan de l’UNL ont découvert que l’aquifère des Hautes Plaintes contient des concentrations d’uranium qui sont 89 fois plus élevé que les normes de l’EPA (Environmental Protection Agency) tandis que les concentrations de nitrate était 189 fois plus élevées. Les niveaux de nitrate et d’uranium dans l’aquifère situé à Central Valley (Californie) sont 180 fois (nitrate) et 34 fois (uranium) plus élevées que les normes de l’EPA. Les auteurs ont publié leurs découvertes dans l’édition du mois d’aout de la revue Environmental Science and Technology Letters et leur recherche a été financé par l’U.S. Geological Survey.

    Selon Weber, professeure adjointe de sciences biologiques et atmosphériques : On a besoin de reconnaitre que l’uranium est un contaminant qui est désormais très répandu. Et nous créons ce problème en produisant un contaminant primaire qui produit le second par une réaction de chaine.

    De précédentes recherches ont suggéré que la consommation d’eau, qui est contaminée par l’uranium, peut provoquer des dommages rénaux ainsi qu’une pression sanguine élevée. Selon Weber, des études ont aussi montré que les graines dans l’agriculture peuvent accumuler de l’uranium si les cultures sont irriguées par de l’eau contaminée. L’aquifère des hautes plaines est le plus grand des États-Unis et il fournit de l’eau potable et celle pour l’irrigation à 8 Etats allant du Dakota du Sud jusqu’au Nebraska en passant le Texas. Et pour l’aquifère de Central Valley, il s’agit simplement du principal réservoir de la surface agricole la plus fertile de Californie. Selon un recensement de 2012 par le département américain de l’agriculture, ces 2 aquifères, qui sont maintenant contaminés par l’uranium, irriguent des récoltes qui représentent le 6e des revenus annuels de l’agriculture américaine.

    Les chercheurs ont également démontré que seul 1 puits contaminé sur 6 était situé à côté d’une ancienne mine. Cela contredit la théorie selon laquelle ce serait l’exploitation minière ou les déchets nucléaires qui seraient les principales causes de la contamination de l’uranium naturel. Cela sous-entend que cette contamination est provoquée par l’agriculture intensive qui se base principalement sur les fertilisants chimiques. Weber a déclaré que les centres de traitement d’eau coutent des dizaines de millions de dollars et ils sont trop chers pour les communautés rurales et les petites villes. On pourrait résoudre cette contamination d’uranium avec un meilleur contrôle des eaux souterraines et la gestion des sédiments d’aquifère. Ces derniers contiennent des bactéries qui consomment l’uranium. De plus, il faut que les législateurs et les décideurs se rendent compte que les principales sources d’eau aux États-Unis sont désormais contaminées par l’uranium. Weber ajoute que la quantité d’eau qui provient de ces 2 aquifères est incomparable à ce qui se passe dans le reste du monde. Ces aquifères sont essentiels pour l’agriculture américaine, mais également pour la santé des citoyens.

    Et elle conclut : Quel est l’intérêt d’avoir de l’eau si vous ne pouvez pas la boire ou l’utiliser pour l’irrigation ?

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *