Les scientifiques plongent leur regard dans le nanovers



Une nouvelle technologie permet de mesurer des composants à un niveau nanotechnologique. Le potentiel est considérable puisque cela permettra de créer une nouvelle génération de matériaux exceptionnels.

En utilisant la technologie et l’imagerie, des chercheurs du Monash Centre for Electron Microscopy (MCEM) ont développé de nouvelles méthodes qui permettent de mesurer les petits déplacements des atomes. La recherche, qui a été publiée dans la revue Nature Materials [cite]10.1038/nmat4390[/cite], fournit des informations immédiates sur la performance des batteries au lithium-ion. Et ce n’est que le commencement puisque cela permettra aussi de créer de nouveaux matériaux pour la génération d’énergie, le stockage, l’informatique de la prochaine génération, les technologies vertes et de nombreux autres domaines.

Selon le Dr Ye Zhu, principal auteur de l’étude : La recherche de Monach est similaire à des médecins qui peuvent voir le comportement des virus individuels plutôt que les imaginer en observant leurs symptômes. Nous pouvons étudier le comportement de l’atome à une précision du picomètre. Pour vous donner une idée, un atome d’hydrogène possède un diamètre d’environ 50 picomètres.

En manipulant ces déplacements atomiques, les chercheurs ont le potentiel de créer des matériaux dont la performance dépasse l’imagination. Et on pourra utiliser ces matériaux dans des ordinateurs à très haute performance, des panneaux solaires ultra-performants et des capteurs qui respectent les normes écologiques. Selon la professeure Joanne Etheridge, directrice du MCEM : Les atomes sont les briques de la nature. Un changement, même infime, de ces briques peut avoir des impacts considérables sur le fonctionnement du matériau. Cette nouvelle méthode, combinée avec les puissants microscopes électroniques du MCEM, a permis de révéler des variations subtiles dans l’agencement des atomes qui donnent des propriétés importantes au matériau.

Les chercheurs estiment que cette méthode d’imagerie pourra être appliquée à de nombreux matériaux et qu’elle deviendra un outil populaire pour fournir de l’information sur les structures qui composent la nature.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *