Un trou coronal géant sur le soleil

Le Solar Dynamics Observatory de la NASA a photographié un trou coronal géant à la surface du soleil.


Un trou coronal géant à la surface du soleil.

Un immense trou coronal a été aperçu à la surface du . Les trous coronaux sont fréquents, mais c’est la première fois qu’on voit un trou d’une taille aussi gigantesque. Ce trou géant a été photographié par le Solar Dynamics Observatory de la NASA le 10 octobre 2015. Ce trou coronal fait 10 fois la taille de la Terre et c’est le plus grand qui a été observé par l’observatoire.

Un trou coronal est une surface froide sur le plasma qui entoure le soleil. Dans des images à infrarouge et ultra-violet, ces régions froides ressemblent à des zones noires. Les trous coronaux apparaissent lorsque le soleil passe d’une activité maximale à une activité plus faible. Cette période s’étend sur un cycle de 11 ans pendant lequel il est le plus actif avec une grande quantité de taches solaires. L’activité maximum a connu un pic en 2014 et l’activité minimale, avec seulement quelques taches solaires, est prévue pour 2019.

Le trou est une région qui est faible en énergie et en gaz. Cela provoque un flux des champs magnétiques vers ces régions ce qui provoque à son tour une faible densité en plasma. Et ce processus permet à des vents solaires ultrarapides de s’échapper du soleil. Et quand ces vents frappent la Terre, ils provoquent des orages géomagnétiques.

Quand le vent solaire frappe la magnétosphère de la Terre, les 2 s’interagissent en provoquant un transfert d’énergie. Et ce transfert d’énergie provoque l’un des plus beaux phénomènes sur Terre avec les aurores boréales. Les trous coronaux durent plusieurs mois et elles se déplacent sur la surface du soleil et ils changent aussi de forme. Le trou coronal géant du 10 octobre est le résultat de 3 petits trous qui s’étaient formés le 8 octobre. Ces trous ont provoqué de superbes aurores boréales en Norvège.

Les orages géomagnétiques peuvent provoquer quelques problèmes sur Terre. L’activité des particules dans la magnétosphère peut interférer avec les communications radio et radar ainsi que les appareils GPS. Cette activité interfère également avec la navigation des animaux. Les pigeons voyageurs ont dû mal à se repérer pendant un orage géomagnétique. On a également une grande quantité de baleines qui viennent s’échouer sur des plages.

Ce trou coronal géant est toujours présent, mais il s’est considérablement réduit. La National Oceanic and Atmospheric Administration prévoit des aurores boréales au Canada, au Groenland, au nord de la Russie et de la Scandinavie.

Source : NASA

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *