Stephen Hawking : "Un désastre planétaire est une quasi-certitude"


  • FrançaisFrançais

  • Stephen Hawking revient avec ses théories alarmistes. Sa dernière en date ? La planète Terre va subir un désastre planétaire… dans 1 000 ou 10 000 ans. Ouf, on a un peu de temps. Et à ce moment, selon Hawking, nous devrons déjà habiter sur d’autres planètes.


    Stephen Hawking estime qu'un désastre planétaire est quasi certain

    Stephen Hawking sonne de nouveau l’alarme en clamant qu’un désastre planétaire est quasi certain si on regarde les grands risques provoqués par le progrès scientifique. En s’exprimant pendant la publication de sa recherche sur le paradoxe de l’information du trou noir (qui a été accueillie avec un sourire condescendant par la communauté scientifique au passage), Stephen Hawking estime qu’un désastre planétaire est inévitable et l’humanité sera la seule responsable.

    Nous faisons face à un grand nombre de menaces : La guerre nucléaire, le réchauffement climatique, des virus génétiquement modifiés, etc. Ce désastre planétaire n’arrivera pas tout de suite, mais il sera certain dans les 1 000 ou 10 000 prochaines années. Mais Stephen Hawking estime qu’on peut sauter par dessus ce désastre planétaire si on suit nos ambitions interplanétaires. Dans 1 000 ou 10 000 ans, nous habiterons déjà dans l’espace et sur les autres étoiles et l’humanité sera sauvée. Mais nous n’établirons pas des colonies humaines autonomes dans les prochains siècles et c’est pourquoi, nous devons être très prudents.

    Le paradoxe du progrès pour réduire les risques du progrès

    Et Stephen Hawking tombe dans le paradoxe du progrès pour réduire les risques du progrès. Il estime que ce sont les progrès des derniers siècles qui nous ont conduits à ce désastre planétaire. Mais nous devons continuer la recherche et la découverte scientifique pour réduire les risques des précédentes découvertes scientifiques. Est-ce que cela ne revient pas à créer des risques supplémentaires avec de nouvelles découvertes scientifiques ? Décidément, Hawking a dû mal avec les paradoxes. Stephen Hawking a déclaré qu’il n’est pas contre le progrès, mais qu’on doit le contrôler.

    Stephen Hawking est coutumier de ce type d’alertes que ce soit sur les armes nucléaires ou les virus génétiquement modifiés. L’année dernière, il a rejoint une coalition pour empêcher l’apparition des armes mortelles autonomes. La responsabilité politique est nécessaire, mais la responsabilité individuelle est également importante. Selon Hawking, les citoyens doivent comprendre les principes fondamentaux de la science pour les réguler et réduire les risques. Certes, mais ce n’est pas avec des théories alarmistes avec des probabilités quasi nulles qu’on va correctement informer les citoyens.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *