En 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans nos océans

La quantité de plastique surpassera celle des poissons dans nos océans dans les 35 prochaines années selon un nouveau rapport du World Economic Forum (WEF).


On aura plus de plastique que de poissons dans nos océans en 2050

Le rapport révèle que le tiers du que nous produisons est rejeté dans l’ et il atterrit principalement dans nos océans. Ce plastique sera consommé par la vie marine ou il va s’accumuler pour former une île de déchets plastiques. La réunion du WEF à Davos appelle à des mesures urgences pour le recyclage et de meilleures solutions au problème du plastique. Le WEF a publié son rapport en se basant sur 200 études et sur l’avis de 180 experts. Le rapport estime que nos efforts de recyclage ne servent pas à grand-chose puisque l’utilisation du plastique connait une croissance exponentielle.

Nous produisons 20 fois plus de plastique qu’il y a 20 ans et c’est surtout destiné à l’emballage. Et cette production va encore doubler dans les 20 prochaines années. En 2050, nous produirons 3 fois plus de plastique qu’en 2014. Cela semble catastrophique et ça l’est. 95 % des déchets plastiques proviennent de produits en plastique que nous avons utilisé qu’une seule fois. 14 % de ces déchets sont recyclés, mais il y a plus de 80 % qui sont rejetés dans les océans.

Actuellement, l’humanité a rejeté jusqu’à 8 millions de tonnes de plastique dans les océans. Nous rejetons l’équivalent d’une benne à ordure de déchets plastiques toutes les minutes dans l’océan. À l’horizon 2030, nous allons rejeter l’équivalent de 2 bennes à ordures plastiques et en 2050, nous passerons à 4 bennes par minute. En 2025, l’océan contiendra une tonne de plastique pour 3 tonnes de poisson, mais en 2050, le plastique surpassera les poissons. Et les océans ne sont pas les seuls qui sont touchés. Notre production de plastique consomme 6 % de la production de pétrole et il va atteindre 20 % en 2050. Et le plastique compte aussi pour 1 % de notre budget global de carbone. Et ce 1 % est la limite pour éviter une augmentation de température supérieure à 2 degrés Celsius.

On peut penser qu’il y a des solutions à ce problème, mais il n?y en a pas, car notre société dépend tellement du plastique qu’elle serait obligée d’abandonner son mode de vie actuel. On peut juste limiter les dégâts avec des interdictions sur les produits plastiques, mais il est certain que cela ne suffira pas et que les générations futures devront se débrouiller avec des océans massivement pollués.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *