Un disque dur en 5D qui peut durer 13,8 milliards d'années


  • FrançaisFrançais

  • Les chercheurs ont développé un système de stockage en 5D qui peut durer 13,8 milliards d’années et qui peut supporter une capacité de 360 To.

     


    Un système de stockage en 5D qui peut durer 13,8 milliards d'années et qui peut stocker jusqu'à 360 téraoctets
    La Bible du roi Jacques stockée pour toujours dans ce système de stockage en 5D.

    Les scientifiques de l’université de Southampton ont fait une avancée majeure dans le développement d’un disque dur qui est capable de durer des milliards d’années. En utilisant du verre nanostructuré, les scientifiques de l’Optoelectronics Research Centre (ORC) ont développé des processus d’écriture et de lecture en 5 dimensions (5D) par une écriture au laser en femtoseconde.

    Ce stockage permet de bénéficier de propriétés d’une performance inégalée. On peut citer une capacité de 350 téraoctets, une stabilité thermique à plus de 1 000 degrés Celsius et une durée de vie infinie à température ambiante (environ 13,8 milliards d’années). Cela ouvre la voie à un archivage de donnée éternel. Cette technologie serait idéale pour archiver de grandes quantités de donnée pour toujours telles que les grandes archives des organisations et les données des musées et des librairies.

    La technologie a été expérimentée pour la première fois en 2013 quand on a pu enregistrer un fichier texte de 300 ko en 5D. Désormais, on a pu enregistrer des documents majeurs tels que la Déclaration universelle des droits de l’homme, l’Optique de Newton, la Magna Carta et la Bible du roi Jacques. Ces documents peuvent perdurer pendant des milliards d’années. Les documents ont été enregistrés en utilisant des lasers ultrarapides qui produisent des impulsions intenses et courtes de lumière. Le fichier est écrit dans 3 couches de points nanostructurés qui sont séparées par 5 micromètres (un millionième d’un mètre).

    Les nanostructures changent la manière dont la lumière traverse le verre. Ils modifient la polarisation de la lumière qu’on peut lire ensuite avec un microscope optique et un polariseur. C’est la même chose que les lunettes de soleil en Polaroide. Surnommées comme le cristaux de mémoire de Superman, car la mémoire dans la structure de verre ressemble aux cristaux des films de Superman, les données sont enregistrées via des nanostructures auto-assemblés dans du quartz fondu. L’encodage de l’information est réalisé en 5 dimensions. La taille et l’orientation en plus de 3 positions de dimension de ces nanostructures. Les scientifiques recherchent désormais des partenaires commerciaux pour développer et commercialiser cette technologie.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    1 Response

    1. Bonjour,

      Très intéressant !
      La startup grenobloise « Fahrenheit2451 » a inventé un concept très proche de celui ci : La Nanoforme. Seule différence, les informations sont stockées dans un disque non pas de Quartz mais de Saphir …

      http://www.fahrenheit2451.fr / http://www.fahrenheit2451.com

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.