Le commérage commence dès l'âge de 5 ans

Le commérage fait partie de la nature humaine. Et une recherche montre que les enfants de 5 ans sont déjà adeptes du commérage.


Le commérage est déjà présent chez les enfants de 5 ans

Ils sont trop jeunes pour lire les médias de caniveau, mais une nouvelle recherche montre que les enfants préscolaires utilisent le commérage pour éviter les tricheurs. Les scientifiques ont demandé à une douzaine d’enfants de 3 à 5 ans de jouer un jeu de partage avec 2 marionnettes (des personnes déguisées). Dans chaque jeu, un devait donner 4 pièces à la poupée ou vice versa. L’une des marionnettes a toujours suivi les règles, mais les autres ont triché en donnant trop ou peu de pièces aux enfants.

Après que les marionnettes aient quitté la chambre, les chercheurs ont amené un second enfant dans la chambre et ils ont enregistré les commentaires que le premier enfant a faits au second. En général, seuls 23 % des enfants âgés de 3 ans ont suggéré qu’il y avait un problème avec le comportement de la marionnette. Cette information, par le premier enfant, peut déterminer le choix de la marionnette par le second enfant selon les conclusions publiées dans British Journal of Development Psychology.

Mais les enfants de 5 ans étaient de meilleures commères. 54 % d’entre eux ont donné une raison pour éviter la marionnette qui ne jouait pas le jeu même si cette marionnette donnait plus de pièces. L’enfant utilisait le commérage pour dénoncer les violations des règles. À cause du manque d’études sur les enfants concernant ce phénomène, les scientifiques pensaient que le commérage ne commençait pas avant 10 ans. Le commérage, selon d’autres travaux, permet aux adultes de former des relations avec des gens qui coopèrent avec eux tout en leur permettant d’éviter les tyrans. Et on sait maintenant que même les enfants très jeunes sont capables d’utiliser cette fonction sociale qui est vitale pour leur survie dans le milieu social.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *