Les araignées peuvent entendre à plus de 3 mètres


  • FrançaisFrançais

  • On pensait que l’ouïe des araignées était très faible, mais une recherche montre que les araignées sauteuses peuvent entendre des sons à plus de 3 mètres.


    On pensait que l'ouïe des araignées était très faible, mais une recherche montre que les araignées sauteuses peuvent entendre des sons à plus de 3 mètres.

    Généralement, on pensait que les capacités sensorielles des araignées sauteuses étaient dominées par la et le toucher. Mais une étude publiée dans Current Biology démontre que le cerveau de ces araignées peut réagir à des sons sur plus de 3 mètres. Les recherches ouvrent de nouvelles voies dans la compréhension des araignées puisque ces dernières, contrairement aux animaux qui peuvent entendre sur de longues distances, ne possèdent pas d’oreilles avec des tympans.

    Jusqu’à présent, la littérature estimait que les araignées étaient sensibles aux vibrations aériennes sur une portée de quelques centimètres selon Gil Menda de l’université de Cornell. Ce chercheur et son collègue Paul Shamble estiment que l’audition des araignées est beaucoup plus importante et elle est possible grâce à des poils sensoriels.

    L’ouïe des araignées est conçue pour des sons à basse fréquence pour les alerter contre des prédateurs comme des guêpes. Et étant donné que les poils sensoriels sont présents chez toutes les araignées, les chercheurs suggèrent que toutes les espèces pourraient posséder ce type d’ouïe. Et la découverte fut un heureux hasard. Menda et Shamble effectuaient des enregistrements neuronaux sur le cerveau des araignées sauteuses pour explorer le traitement de l’information visuelle qui était décrit par un autre papier.

    Un jour, Gil effectuait ce type d’expérience et pendant qu’il enregistrait l’activité neuronale de l’araignée, il s’est déplacé légèrement et sa chaine a fait du bruit. Et les chercheurs avaient mis un haut-parleur qui émettait un bruit lorsque les neurones de l’araignée s’activaient. Quand la chaise a fait le bruit, les neurones se sont activés immédiatement.

    Les chercheurs ont discuté de ce qu’on savait sur les araignées, notamment que leur audition concernait uniquement de courtes distances. Paul a tapé des mains et les neurones se sont activés. Il s’est éloigné pour taper à nouveau ses mains et l’activation des neurones était parfaitement visible. Il s’est placé à plus de 3 mètres de l’araignée et les résultats suggéraient que l’araignée pouvait toujours entendre.

    Mais ce ne sont pas les neurones dédiés à l’acoustique qui se déclenchaient. En stimulant des poils situés à l’arrière de l’araignée, les chercheurs ont obtenu les mêmes réponses suggérant que ce sont ces poils qui permettent de capter les sons sur de grandes distances. Ces découvertes renforcent l’idée que les araignées sauteuses sont vraiment remarquables, car elles peuvent effectuer tous ces traitements sensoriels alors que la taille de leur cerveau est minimale.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Jacqueline Charpentier

    Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *