Une occupation précoce du plateau tibétain par les humains

Une nouvelle recherche suggère que les habitants se sont établis sur le plateau tibétain il y a 7400 ans et c’est bien plus précoce que les précédentes estimations.


Une nouvelle recherche suggère que les habitants se sont établis sur le plateau tibétain il y a 7400 ans et c'est bien plus précoce que les précédentes estimations.
Une empreinte de main prise en 2006 sur le site de Chusang. Crédit : Mark Aldenderfer

Une nouvelle analyse d’un site archéologique dans les hautes montagnes du suggère que des résidents permanents sont arrivés bien plus tôt qu’on le pensait. Les analyses précédentes montraient que les premiers résidents étaient arrivés il y a 5 200 ans, mais une analyse menée par Michael Meyer et ses collègues estime que la première occupation date de 7 200 ans, mais cela pourrait remonter à 12 000 ans. 1 Après avoir quitté l’Afrique, les humains se sont propagés sur la terre entière, mais leur arrivée au Tibet était incertaine.

Le site de Chusang est l’un des sites les mieux préservés dans cette région. Chusang est un village perché sur le plateau central situé à 4 000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le site, découvert en 1998, possède 19 mains humaines et des empreintes de pied sur la surface d’un fossile de travertin. Pour mieux dater le village, les scientifiques ont utilisé 3 techniques différentes incluant la datation par le thorium/uranium à partir des échantillons à côté des empreintes, la luminescence stimulée optiquement (OSL) qui permet de dater les cristaux de quartz dans le travertin et la datation au carbone sur les plantes microscopiques. Leur nouvelle estimation propose une occupation qui va de 7 200 à 12 000 ans et cela correspond avec les résultats provenant d’études génétiques.

Les chercheurs soulignent la difficulté d’atteindre ce camp de base avec des chemins qui étaient impraticables pendant une grande partie de l’année. Cela renforce l’idée que Chusang était un camp permanent et que cela a développé l’agriculture dans cette région pour éviter l’isolement. Un climat plus chaud à cette époque a pu favoriser les prémices de l’agriculture par les premiers habitants sur ce .

Sources

1.
Meyer MC, Aldenderfer MS, Wang Z, et al. Permanent human occupation of the central Tibetan Plateau in the early Holocene. Science. 2017;355(6320):64-67. doi: 10.1126/science.aag0357

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *