Actualités scientifiques de la semaine #33

Les actualités scientifiques de la semaine du 10 au 15 avril 2017 que nous n’avons pas pu traiter. Toutes les sources sont en anglais.


Toutes les actualités scientifiques de la semaine du 10 au 15 avril 2017 que nous n'avons pas pu traiter. Toutes les sources sont en anglais.

Les Américains natifs de la préhistoire avaient des usines de perroquets pour leurs plumes

Les Aras (familles des perroquets) étaient importants chez les peuples des Amériques et une recherche révèle que les Aras étaient plus que des ornements, car ces peuples les gardaient en captivité simplement pour les plumer. On avait des usines entières d’Aras qui étaient déplumés et les plumes étaient des emblèmes religieux et des symboles de la réussite des individus.

Plus de dépenses pour la recherche fondamentale au Canada

Une analyse indépendante révèle que le Canada doit augmenter considérablement ses dépenses dans la recherche scientifique fondamentale pour être toujours compétitif au niveau international. Actuellement, cette dépense est de 3,5 milliards de dollars canadiens et l’analyse estime qu’il faut passer à 4,8 milliards de dollars canadiens. Un résultat difficile à avaler par les politiciens qui veulent réduire les dépenses scientifiques au profit de la sécurité. De plus, le Canada penche de plus en plus vers l’aile conservatrice de sa société et ce n’est jamais une bonne nouvelle.

Pourquoi les noeuds des lacets se dénouent-ils constamment ?

Ce n’est pas une blague. Une étude entière a été dédiée pour comprendre le noeud des lacets. Pourquoi ces noeuds se dénouent-ils systématiquement ? Cela permet de comprendre la science des noeuds et les applications vont de la chirurgie jusqu’aux médicaments dans le traitement contre le cancer. Une chose à savoir pour vos noeuds de lacet, le noeud plat est plus solide que le noeud en queue de cochon. Il y a même une vidéo qui explique la différence entre ces 2 noeuds.

Rejoindre l’Union européenne est mauvais pour la réussite scientifique au niveau national

Tous les nouveaux pays qui ont rejoint l’ en 2004 et 2007, principalement des nations de l’ancien bloc soviétique, ont souffert d’une baisse de la réussite scientifique nationale. Quand un pays rejoint l’, il bénéficie automatiquement de l’ERA (Espace européen de la recherche) qui permet une libre circulation des connaissances et des personnes. Le seul problème est la avec de jeunes scientifiques qui partent pour des pays avec de meilleures conditions de vie et de possibilités de carrière scientifique. Si ces chercheurs restent dans leurs pays, alors on a une meilleure collaboration scientifique. Mais s’ils partent, non seulement, on a une , mais ces chercheurs tendent à couper les ponts avec leur ancien pays ce qui est une double pénalité. Dans tous les aspects, l’image d’une Europe bénéfique pour tous s’effondre progressivement

Le livre Forme et Croissance D’Arcy Thompson continue de faire des vagues

Le livre Forme et Croissance écrit par D’Arcy Thompson défie la principale idée de la plus robuste des théories scientifiques. Il estime que la sélection naturelle n’est pas la seule responsable du développement des espèces et de leurs formes uniques et qu’il y a également le concept de forces et de formes mathématiques qui jouent un rôle. Sur un plan pratique, cette hypothèse n’a pas vraiment d’impact sur la théorie de l’Évolution, car la thèse de Thompson est purement descriptive. Ce n’est pas un défi proprement dit contre l’Évolution, mais une description que d’autres phénomènes pourraient agir. Le livre Forme et Croissance fêtera ses 100 ans en 2017 et il y a de nombreuses manifestations pour célébrer cet événement. La revue Nature a publié plusieurs dossiers. Car quoi que l’on dise, cette thèse qui combine les mathématiques et la biologie continue de faire des vagues dans la recherche scientifique. De l’utilisation des mathématiques pour comprendre le changement des couleurs des lézards jusqu’aux défauts topologiques qui ont un rôle dans la dynamique des cellules.

Les physiciens veulent prouver l’effet Uruh

L’effet Uruh est une hypothèse qui stipule qu’un observateur en accélération dans un espace vide trouvera une température plus chaude qu’un observateur qui n’est pas accélérée. Cet effet est quasi impossible à mesurer, car il faudrait des fusées qui sont des milliards de fois plus rapides que nos propulsions actuelles. Mais des physiciens estiment qu’on peut le prouver. Si on balance un flux d’électrons latéralement à travers un champ magnétique, alors la physique nous dit que les électrons vont tourner en cercle autour du champ. Si on applique un champ électrique vertical pour pousser les électrons vers l’avant, le flux d’élection va accélérer de l’avant tout en ayant un mouvement circulaire. Donc, on a deux cadres d’observations, le premier qui nous donne une accélération et l’autre qui nous donne une vitesse constante.

Racisme et sexisme dans le machine learning

On en a déjà parlé à plusieurs reprises. On pense que les algorithmes et les intelligences artificielles ne possèdent pas de biais contre le genre et la race. Mais les données utilisées par le Machine Learning se basent sur une culture existante. De ce fait, le sexisme et le racisme prévalant dans nos communications humaines seront également présents dans les algorithmes. Selon notre niveau de racisme et de sexisme, nous serons plus aptes à associer des mots à certaines catégories. Ainsi, des noms tels que Bret ou Allison sont associés à des choses plaisantes tandis que des noms comme Alonzo et Shaniqa sont associés aux mots cancer et échec. Les algorithmes associent également les hommes au travail, aux mathématiques et la science tandis que les femmes sont associées à la famille et aux arts. Les jeunes sont jugés négativement par les algorithmes comparés aux vieux. La solution est un choix attentif des mots qu’on utilise, car ils seront également utilisés par les algorithmes.

Les joueurs d’EVE Online vont chercher des exoplanètes

est l’un des jeux en ligne les plus populaires et les plus dynamiques. Et les chercheurs ont intégré un mini-jeu qui permet de chercher de vraies exoplanètes en se basant sur la baisse de la luminosité des étoiles. En échange, les joueurs reçoivent la monnaie du jeu et des bonus spéciaux et étant donné que l’économie est très importante dans EVE Online, cela peut inciter des joueurs à donner un peu de temps pour la science. Dans la même optique, le projet Exoplanet Explorers sur Zooniverse permet également de chercher des exoplanètes dans les données de Kepler. C’est vraiment facile à faire et vous ferez partie du mouvement croissant de la science citoyenne.

L’impression 4D crée des objets qui peuvent changer de forme

On connait l’, mais l’impression 4D permet de créer des objets qui peuvent changer de forme selon la chaleur ou la lumière. Cela permet de créer des Stents cardiaques, des capsules de médicament ou des accessoires en kit. L’impression 4D existe depuis mal de temps, mais elle est difficile et couteuse. Des chercheurs proposent l’impression 4D avec une imprimante 3D commerciale et une source de chaleur. Les possibilités sont énormes, mais cela reste expérimental pour le moment.

Comment fonctionne la “Mère de toutes les bombes” ?

Cette semaine, l’administration Trump a balancé une bombe connue comme la MOAB (Mother of All Bombs). C’est la bombe la plus puissante connue jusqu’à ce jour en dehors de l’arsenal nucléaire. Contrairement aux autres bombes, la MOAB est une bombe à . Son vrai nom militaire est , mais les médias l’ont surnommé à leurs sauces comme d’habitude. Une bombe à effet de souffle est surtout utilisée pour tuer des combattants dans les tunnels et cela peut sembler contre-intuitif, car la MOAB explose en plein air. La bombe, qui a été lancé en Afghanistan il y a quelques jours pesait environ 9 tonnes, a tué la plupart des organismes vivants dans une circonférence de plusieurs kilomètres. La mère de toutes les bombes possède un déclencheur de proximité qui se déclenche à une certaine altitude allant de 1524 à 3048 mètres.

Quand elle explose, la bombe expulse son combustible dans l’air et ce combustible va s’atomiser. Ensuite, une seconde explosion va allumer le carburant qui a été atomisé. Une bombe normale vous tue par sa fragmentation (les débris), mais la MOAB va vous tuer par surpression. Vous aurez littéralement vos poumons qui vont sortir par votre bouche. Ce type de bombe ne peut pas détruire un tank, mais elle tuera tous ses occupants. La MOBA est loin d’être efficace, car elle est indiquée uniquement quand il y a seulement des troupes ennemies qui sont concentrées. Comme il n’y a aucun moyen de la contrôler, elle va tuer tout ce qui se trouve dans le voisinage. Dans une guerre à grande échelle, elle n’a aucun intérêt, mais c’est surtout pour la frime politique et l’aspect psychologique. Notons que la Russie prétend aussi posséder une bombe à effet de souffle, connue comme le , qui serait 4 fois plus puissante. On se demande comment sera l’enfant de ce père et de cette mère. Et il faut être très clair dessus. Les gens, qui fabriquent des bombes ou des armes, ne sont pas des scientifiques, mais des fabricants d’armes et de marchands de morts qui ont vendu leur dignité et leurs âmes pour leur carrière.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *