dimanche , 25 juin 2017

Réchauffement climatique : Des images Avant/Après

Un groupe de scientifique a publié des photos de la retraite des glaciers avec des images Avant/Après pour prouver le réchauffement climatique.


Réchauffement climatique : Des images Avant/Après
Cette image Avant/Après montre la retraite du glacier Columbia en Alaska. Il a reculé de 6,5 km de 2009 à 2015 - Crédit : James Balog et l'Extreme Ice Survey.
Un groupe de scientifiques propose des preuves photographiques du réchauffement climatique avec la retraite des glaciers qui se produit dans de nombreuses parties du monde. Le papier a été publié dans la revue Geological Society of America.1

Ces photographies ne sont pas retouchées. Les chercheurs ont simplement pris des photos des glaciers à 100 ans d’intervalle. On a les retraites des glaciers au Groenland et en Antarctique. Ces images très simples permettent de comprendre l’impact monstrueux du réchauffement climatique. C’est également l’occasion pour les débiles profonds esprits crédules qui refusent toujours de croire au changement climatique de changer d’avis.

Cette image Avant/Après montre la retraite du glacier Columbia en Alaska. Il a reculé de 6,5 km de 2009 à 2015 - Crédit : James Balog et l'Extreme Ice Survey.

Cette image Avant/Après montre la retraite du glacier Columbia en Alaska. Il a reculé de 6,5 km de 2009 à 2015 – Crédit : James Balog et l’Extreme Ice Survey.

Ces photos sont également une manière de proposer des versions simplifiées des papiers publiés par les auteurs. En général, les papiers scientifiques sont inaccessibles par leur complexité à une grande partie du public. Ces photos illustrent les données qui ont été rapportées par les études. Et donc, ce ne sont pas de simples photos pour créer de l’émotion, mais des observations réelles des données analysées par les chercheurs.

La plupart des chercheurs de ce papier sont des autorités dans le domaine du changement climatique. Richard Alley est l’auteur du livre The Two-Mile Time Machine et c’est l’un des premiers scientifiques à avoir obtenu les carottes de glace au Groenland et à avoir prouvé que ces carottes sont des bulles temporelles pour comprendre le climat du passé. Alley a également témoigné en 1999 sur le changement climatique avec l’initiative qui a été lancée par Al Gore, vice-président de l’époque.

On a toujours l’image de ces glaciers qui s’effondrent, mais les glaciers sont des piliers importants dans la plupart des zones géographiques, car ils contribuent au circuit de l’eau. Les habitants et les animaux dans ces pays vont souffrir de la pénurie d’eau et d’autres pressions environnementales, car les glaciers continuent de fondre. On a également le niveau en augmentation de la mer et celui des rivières. Étant donné qu’une grande partie de la population mondiale vit sur les cotes, on va assister à un véritable exode dans les réfugiés climatiques sans oublier les inondations par le débordement des crues des rivières.

Ces images Avant/Après montre les retraites des glaciers dans de nombreuses parties du monde : Le glacier Mendenhall en Alaska(A-B) - 550 mètres de 2007 à 2015. Le glacier Solheimajokull en Islande (C-D) - 625 mètres de 2007 à 2015. Le glacier Stein en Suisse (E-F) - 550 mètres de 2006 à 2015. Le glacier Trift en Suisse (G-H) - 1,17 Km de 2006 à 2015. Le glacier Qori Kalis du Quelccaya Ice Cap au Pérou (I-J) - 1,14 km de 1978 à 2016 Crédit : (A-H) James Balog and the Extreme Ice Survey; (I-J) Lonnie Thompson.

Ces images Avant/Après montre les retraites des glaciers dans de nombreuses parties du monde :
– Le glacier Mendenhall en Alaska(A-B) – 550 mètres de 2007 à 2015.
– Le glacier Solheimajokull en Islande (C-D) – 625 mètres de 2007 à 2015.
– Le glacier Stein en Suisse (E-F) – 550 mètres de 2006 à 2015.
– Le glacier Trift en Suisse (G-H) – 1,17 Km de 2006 à 2015.
– Le glacier Qori Kalis du Quelccaya Ice Cap au Pérou (I-J) – 1,14 km de 1978 à 2016
Crédit : (A-H) James Balog and the Extreme Ice Survey; (I-J) Lonnie Thompson.

Les glaciers contiennent également des preuves scientifiques majeures du passé. On peut analyser le niveau de dioxyde de carbone, mais également des composants comme le pollen pour comprendre la faune et la flore dans les temps préhistoriques. Ce sont les glaciers qui ont capturé ces informations au cours des millions d’années.

Sources

1.
Burkhart PA, Alley RB, Thompson LG, Balog JD, Baldauf PE, Baker GS. Savor the Cryosphere. GSAT. March 2017. doi: 10.1130/gsatg293a.1
N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?

Aucun avis particulier

A propos de Jacqueline Charpentier

mm
Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG