Étiqueté : neurologie

En général, quand un médecin découvre quelque chose d'anormal dans une analyse médicale, il en informe son patient. Mais que se passe-t-il si c'est un chercheur qui découvre cette chose dans un échantillon de données médicales et qu'il y a un droit de savoir et de ne pas savoir qui peut s'appliquer. 0

Le droit de savoir ou non, sur les données de la recherche médicale

En général, quand un médecin découvre quelque chose d’anormal dans une analyse médicale, il en informe son patient. Mais que se passe-t-il si c’est un chercheur qui découvre cette chose dans un échantillon de données médicales et qu’il y a un droit de savoir et de ne pas savoir qui peut s’appliquer.