Facebook : Un homme accusé à tort de pédophilie reçoit des menaces de mort


  • FrançaisFrançais



  • facebook-fausse-accusation

    Les utilisateurs des réseaux sociaux ont tendance à se transformer en justiciers, mais en général, c’est juste une foule bête et méchante qui veut boire le sang de ses victimes.


     

    Un australien a fait face à la rage et à des menaces de mort sur Facebook juste pour une photo en face d’une affiche de Star Wars. Cela nous incite à réfléchir sur la présomption d’innocence et que ce n’est pas au public de se faire justice. Cet australien de 40 ans et père de 3 enfants est allé à Westfield Know, un centre commercial à Melbourne, pour acheter des cadeaux pour sa partenaire. Pendant qu’il était dans un magazin de la marque Target, il remarque une affiche de Star Wars et il décide de prendre un Selfie en face de l’affiche. Il y a avait des enfants à coté de cette affiche et la mère d’un de ses enfants a pensé qu’il prenait une photo des enfants.

    Après avoir porté plainte au centre commercial, la femme a posté la photo de cet australien sur les réseaux sociaux en l’accusant directement d’être un pédophile. La photo a été partagé des milliers de fois et l’homme a été marqué définitivement comme un prédateur.

    La police a refusé de donner l’identité de cet australien pour des raisons de sécurité. Et il n’a rien vu venir jusqu’à ce qu’il reçoive des dizaines de coup de téléphone l’informant que sa photo circulait sur les réseaux sociaux et qu’il était recherché comme un pédophile.

    Ayant peur pour sa vie, l’homme s’est rendu à la police de Melbourse et il a expliqué la situation. La police l’a complètement blanchi et elle a averti le public de ne pas utiliser les réseaux sociaux s’il y avait des soupçons sur une personne. Au lieu, on doit aller à la police qui fera les investigations nécessaires. Knox Leader, un journal local, a alerté les médias sociaux que cet homme était complètement innocent. Quand le journal a publié l’histoire, des centaines d’hommes ont commentés en racontant qu’ils avaient subi des fausses accusations similaires.

    Il faut toujours se méfier des accusations et autre justice populaire sur les médias sociaux. Et le concept de la justice populaire n’existe pas dans notre société, car c’est simplement une autre définition de la barbarie de la même manière que les applaudissements d’une foule lorsqu’on lapidait quelqu’un. La lapidation numérique est devenu un passe-temps ces derniers temps avec des utilisateurs qui se croient plus intelligents que les forces de l’ordre et l’appareil judiciaire.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.