Qualcomm : 4000 licenciements et une possible séparation en 2



Le chiffre d’affaires de Qualcomm a chuté de 47 % en une année. L’entreprise va licencier près de 4000 personnes et elle pourrait même se séparer en 2 pour proposer un modèle de licence comme ARM.

Qualcomm va licencier plus de 4000 personnes jusqu’à la fin 2016. L’objectif est de réduire les couts de 1,4 milliard de dollars et Qualcomm pourrait aussi se séparer en 2 entités. En s’inspirant du succès d’ARM, l’entreprise américaine va créer Qualcomm Technology Licensing (QTL) pour proposer ses produits sous licence. Selon Qualcomm, ce modèle de licence plait beaucoup aux investisseurs puisqu’il garantit des marges maximales avec le minimum d’investissement. Qualcomm va aussi utiliser la main-d’oeuvre temporaire et sous-traiter de nombreuses procédures dans son ingénierie sans oublier la réduction des bonus et des compensations.

En clair, Qualcomm va juste devenir une entreprise qui vendra des brevets pour que d’autres construisent les produits à sa place. Le licenciement de 4000 employés à temps plein va le forcer à se rabattre sur des employés à temps partiel avec le minimum de qualifications nécessaires. Qualcomm va aussi fermer de nombreux bureaux dans le monde et on peut penser que la fabrication de nouveaux processeurs ne sera plus sa priorité.

Le monde technologique se contracte avec une force phénoménale. Nokia et Blackberry ont aussi annoncé qu’ils vont passer à des modèles de licence signifiant qu’il n’y aura que 1 ou 2 constructeurs qui vont créer les produits, mais en les vendant sous des milliers de marques différentes. Qualcomm a aussi déclaré qu’il ne peut plus dégager de marges intéressantes sur le marché des processeurs à cause de Mediatek qui lui fait une concurrence acharnée. Mediatek qui est devenu le principal fournisseur de nombreux processeurs pour les Smartphones d’entrée et moyen de gamme. Mediatek peut rivaliser avec Qualcomm puisque toute son infrastructure est basée en Chine et il possède 4 fois moins d’employés que Qualcomm. Cela lui permet de proposer des processeurs à prix cassés. Et Qualcomm n’est pas au bout de ses peines puisque l’Union européenne lui a balancé une plainte pour position dominante.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *