Facebook, le meilleur ami du CISA


  • FrançaisFrançais

  • L’organisation Fight for Future estime que Facebook serait la principale arme d’espionnage du projet de loi CISA. Facebook fournirait toutes les données au gouvernement américain et en échange, Facebook bénéficierait d’une immunité complète pour violer la vie privée de ses utilisateurs.



    Le projet de loi CISA (Cybersecurity Information Sharing Act) est d’une toxicité extrême. Les utilisateurs et les entreprises technologiques sont contre, mais le Congrès tente de le faire passer par tous les moyens. L’organisation Fight for the Future via le site You Betrayed Us estime que les lobbyistes de Facebook travaillent dans les coulisses pour faire passer le CISA.

    La principale lobbyiste de Facebook au Sénat, Myriah Jordan, a travaillé comme conseillère générale auprès du sénateur Richard Burr qui est l’un des principaux partisans du CISA. Elle vient de rejoindre Facebook. Et dans ses prestations de lobbyistes, elle a listé la cybersécurité comme l’un des problèmes dont elle discute avec les sénateurs. Ce type de connivence gouvernementale permet aux entreprises technologiques d’avoir plus de puissance que les particuliers.

    Plusieurs membres gouvernementaux ont entendu que Facebook supportait pleinement le CISA. Et même si les sources sont anonymes, on peut les recouper avec les déclarations de Facebook. Google, Yahoo ou Apple se sont opposés fermement au CISA, mais on n’a jamais rien entendu de la part de Facebook. Facebook a financé le projet de loi dans sa première version et il criait sa pleine coopération sur tous les toits. Mais Facebook a rapidement fermé sa gueule lorsque les autres entreprises technologiques ont montré qu’elles n’accepteraient pas ce projet.

    Les 4 mesures phares du CISA

    • Avec le CISA, toutes les politiques de vie privée deviennent inutiles. Les entreprises peuvent partager toutes les données des utilisateurs avec le gouvernement du moment que celui-ci estime que c’est pour la cybersécurité.
    • En échange, les entreprises reçoivent une immunité contre les infractions sur la vie privée. Par exemple, si Facebook viole la loi en espionnant allègrement ses utilisateurs, alors le gouvernement ne le poursuivra jamais en justice.
    • Les données du CISA sont partagées avec le FBI, la NSA, les impôts et d’autres agences gouvernementales. De nombreuses agences gouvernementales sont devenues de vraies passoires ces dernières années et il suffit de voir toutes les brèches qui se sont produites récemment.
    • Les entreprises comme Facebook, qui coopèrent avec le gouvernement, peuvent recevoir des données classifiées du gouvernement incluant des informations privées sur leurs concurrents.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.