La Californie joue la prudence sur les voitures autonomes


  • FrançaisFrançais

  • Les autorités californiennes ont imposé des règles sur les voitures autonomes. Cela pourrait mettre un frein global puisque Google comptait sur une légalisation des voitures autonomes dès 2016.


    La Californie met un frein avec des législations strictes sur les voitures autonomes

    Le 16 décembre 2015, le Department of Motor Vehicles (DMV) de Californie a proposé une liste de réglementations possible sur les voitures autonomes. La principale réglementation est la présence d’un chauffeur dans une voiture autonome. La réglementation est stupide en soi puisque cela détruit le concept même des voitures autonomes. Le constructeur de voiture autonome devra obtenir une autorisation et un permis auprès de l’Etat de Californie et le chauffeur sera tenu responsable des accidents possibles sur ces véhicules.

    La réglementation est assez stricte et elle pourrait détruire le concept des voitures autonomes. La mise en oeuvre de ces lois va à l’encontre du concept de voiture sans chauffeur. Google est le plus affecté puisqu’il comptait sur une souplesse de la législation dès 2016. Mais on doit comprendre que ce ne sont que des propositions de loi et que le Lobbying du géant va fonctionner à pleine puissance pour avoir des législations plus souples.

    La présence d’un chauffeur frise le ridicule et montre l’incompréhension des législateurs face aux nouvelles technologies. Cependant, Google et d’autres constructeurs de voiture autonome doivent être tenus responsables des accidents provoqués par leurs véhicules puisqu’une voiture autonome supprime le seul élément responsable dans un accident, à savoir, le chauffeur. En renforçant la responsabilité du constructeur, celui-ci devra augmenter ses contrôles de sécurité et nous proposer des voitures autonomes qui respectent parfaitement les normes en vigueur. Mais une bonne voiture autonome ne doit pas respecter le code routier à la lettre. Quand on voit les rapports sur la voiture autonome de Google, on se rend compte que les petits accidents sont provoqué parce que le véhicule autonome respecte le code à la lettre tandis que les chauffeurs le respectent en tenant compte de tous les facteurs du moment. Ils sont capables de peser le pour et le contre dans leur conduite et c’est une prouesse qui n’est pas encore possible dans une voiture autonome.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *