Un scientifique russe a été viré d'une université des Pays-Bas pour espionnage


  • FrançaisFrançais



  • Ivan Agafonov, un scientifique russe a été viré d’une université des Pays-Bas parce qu’il est accusé d’espionnage.

    Un scientifique russe a été viré de l’université des Pays-Bas l’année dernière après que les services de renseignement des Pays-Bas ont déclaré qu’il espionnait pour la Russie. Ivan Agafonov, un postdoc de l’Eindhoven University of Technology (TUE), travaille sur l’ quantique et il a aussi perdu son visa de et on rapporte qu’il a quitté le pays.

    La TUE l’a confirmé dans une déclaration après que le média hollandais de Volkskrant a publié l’histoire. L’université a déclaré que les services de renseignement des Pays-Bas (l’AIVD) les avaient avertis qu’Ivan Agafonov a maintenu des contacts avec les services de renseignement russes. L’AIVD n’a pas demandé le licenciement d’Agafonov selon l’université, mais les services de renseignement ont rapporté qu’il faisait des choses qui portaient atteinte à la sécurité nationale. L’université a immédiatement suspendu Agafonov et elle a terminé son contrat quelques mois plus tard.

    Ivan Agafonov, âgé de 27 ans, est un jeune scientifique très prometteur. Il était l’un des membres du projet PIQUE (Photonic Integrated Compound Quantum Encoding) qui fait partie du Marie Curie Initial Training Network financé par l’Union européenne. Ivan Agafonov était responsable des expériences, optimisait la conception des structures photoniques et écrivait des articles scientifiques.

    Selon le média de Volkskrant, l’AIVD a été alerté par leurs homologues allemands qui avaient découvert qu’Agafonov avait un rendez-vous mensuel avec un diplomate russe dans la ville de Bonn en Allemagne. Pendant ces réunions, Agafonov a reçu de l’argent, mais on ignore le type d’informations que ce chercheur a passé aux renseignements russes. De plus, l’université se demande la valeur des informations détenues par Agafonov, car il ne travaillait pas sur des secteurs sensibles.

    Ivan Agafonov a déclaré au média de Volkskrant qu’il n’est pas un espion et que l’argent était pour un appartement à Moscou qu’il avait loué à des amis du diplomate pour 800 euros par mois. Mais les services de renseignement allemands estiment que le diplomate est un agent des renseignements russes. Selon son profil Linkedin, Agafonov est actuellement le CEO d’une de appelé trilife.ru. Le rapport de l’AIVD de 2014 détaille aussi cette affaire de ce scientifique russe accusé d’espionnage. Selon l’agence, la Russie aurait infiltré des espions aux Pays-Bas pour connaitre des informations politiques et scientifiques. Et ces informations peuvent pénaliser les positions militaires, économiques et politiques des Pays-Bas et de leurs alliés.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    1 réponse

    1. It’s awesome
      Black news are amazing, I’m surprised! It’s another world, the cold war is still disturbing the world! I can’t believe! We are maybe in a film, don’t stop the show!
      C’est étourdissant! J’aime Série Noire! Si vous continuer comme ça tu aura des ennuis! Je t’encourage comme même car ce qui importe c’est découvrir la vérité! Je suis.. Je suis confus, la Russie est accusée d’espionnage, les Slave étaient toujours à coté de la plaque, je ne sais pas, peut que c’est l’avènement des Russes cernés par le froid et la famine, c’est triste! On se croirais dans un documentaire sur la seconde guerre mondiale. Merci pour votre attention, moi aussi je parle trop, c’est la vie Mr Jerry!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *