Le Pentagone arrête une 3e personne à cause d'une opération clandestine


  • FrançaisFrançais



  • Une opération clandestine au a permis de découvrir les dessous du monde du renseignement et de l’espionnage. Le Pentagone vient d’arrêter une troisième personne qui était impliquée dans cette affaire.

    Le Département de la défense a arrêté une 3e personne pour avoir procuré des silencieux pour des armes. Un média américain estime que c’était dans le cadre d’une opération clandestine. Ce dossier concerne le Directorate for Plans, Policy, Oversight and Integration qui est un bureau assez obscur du qui est dirigé par des civils. La mission de ce bureau est de fournir un support logistique pour des opérations de Renseignement qui sont menées par l’US Navy et le corps des Marines.

    Selon les médias, ce Directorate avait commandé 349 silencieux pour des armes. En général, l’armée n’utilise pas des silencieux dans des combats conventionnels. De plus, le cout de ces silencieux n’aurait pas dû dépasser les 10 000 dollars, mais les factures montrent que le Directorate a payé près de 1,6 million de dollars au fournisseur. L’enquête a révélé que le fournisseur était le frère de David W. Landersman qui est responsable du renseignement au Directorate.

    À la base, des membres du ont suggéré que les silencieux ont été achetés pour une opération top secrète appelée UPSTAIRS. L’opération consistait à l’armement de forces paramilitaires étrangères pour éviter qu’on puisse retracer l’origine des armes jusqu’au Pentagone. Même si on connait peu de détails, un témoin, pendant le procès, a déclaré que ces armes étaient pour la Land Team 6 de l’US Navy. Cette équipe des forces spéciales est devenue célèbre en 2010 grâce à l’opération NEPTUNE SPEAR menée par la CIA. Cette opération a permis de tuer Oussama Ben Laden au Pakistan. Mais par la suite, des représentants de cette équipe ont déclaré à la cour qu’ils n’avaient pas commandé les silencieux. Et à cause de ces révélations par cette équipe de SEALS, le dossier n’a plus été communiqué au public à cause de sa sensible. La plupart des documents et développements de l’affaire ont été classifiés au nom de la sécurité nationale.

    Mais le Washington Post a mis la main sur des indices qui prouvent que les silencieux faisaient partie d’une opération clandestine. Dans le monde du Renseignement, une opération clandestine n’a pas été autorisée par les hauts responsables du Pentagone. Selon un ancien officier de la Navy qui était proche de l’enquête, le bureau Directorate for Plans, Policy, Oversight and Integration était en train de créer sa propre mini agence de renseignement et équipe de forces spéciales. Cette mini agence devait agir à l’insu des officiels du Pentagone. Mais cet ancien officier estime qu’il y a des forces plus importantes dans cette affaire.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *