L'Occident doit peser soigneusement sa réponse après les attaques sur Paris


  • FrançaisFrançais

  • L’Etat Islamique vient de frapper un grand coup à Paris, mais ce n’est que la face cachée de l’iceberg. L’historique des attaques d’ISIS nous montre qu’on fait face à un groupe très bien organisé et l’Occcident doit réfléchir soigneusement sur la réponse qu’il doit apporter après ces attaques sur Paris. Il doit éviter le paradoxe d’une apparence sécuritaire massive avec des moyens insignifiants pour éradiquer l’Etat Islamique et les causes qui ont provoqué son apparition.


    L'Occident doit réfléchir sur sa réponse contre l'Etat Islamique après les attaques sur Paris

    Paris se relève à peine des attaques qui ont fait 130 morts et 350 blessés. Les 6 attaques marquent aussi le début de la première attaque kamikaze en France et de l’attaque la plus meurtrière sur le territoire français depuis la Seconde Guerre mondiale. L’attaque a totalement pris de court le gouvernement français puisqu’il s’est précipité pour fermer ses frontières et c’est une chose qu’on n’avait pas vue depuis 1961. Ces tueries en masse se répercutent encore dans toute l’Europe puisque ce continent n’a pas vu ce type d’attaque depuis les attentats de Madrid en 2004. À Madrid, un groupe d’Al Qaeda avait tué 191 personnes dans des attaques kamikazes dans un train. La France et ses alliés occidentaux vont répondre à ces attaques, mais ces leaders doivent réfléchir soigneusement avant de se précipiter dans une guerre qui pourrait devenir totalement imprévisible et chaotique.

    L’incompréhension totale de l’Occident face à l’Islam radical

    En premier lieu, l’évidence qui frappe l’esprit que l’Etat Islamique connait mieux l’Occident que l’Occident connait l’Etat Islamique. Depuis les attentats du 11 septembre jusqu’aux attaques de Londres en 2005, les observateurs occidentaux ont toujours clamé qu’il fallait stopper une prétendue islamisation de l’Europe. Et ce concept est tellement loin de la vérité qu’il en parait ridicule. En réalité, les attaques du 11 septembre sont le résultat d’un gouffre béant entre une islamophobie grandissante en Occident et les musulmans. Les Européens considèrent les musulmans comme des corps étrangers d’où l’utilisation des termes tels que des intrus, des envahisseurs, des sarrasins, etc. Il est ridicule et digne d’un débile mental de parler de l’islamisation de l’Europe, car on assiste plutôt à une européanisation de l’Islam. Cela signifie que les radicaux islamistes interagissent de plus en plus avec les normes, les valeurs et la culture occidentale et cette interaction a atteint un niveau sans précédent depuis 3 décennies. De ce fait, les attaques armées des militants islamiques reflètent une profonde compréhension de la culture occidentale qui dépasse la compréhension de la culture occidentale sur le radicalisme islamique. Les attaques du 13 novembre 2015 en sont la parfaite illustration. Ces attaques ne sont pas de la violence aveugle contrairement à ce qu’on peut lire dans les médias. Ces attaques ont été parfaitement planifiées pour accomplir les objectifs politiques tout en envoyant un message symbolique fort contre le concept du divertissement et de la liberté occidentale. 2 choses qui sont considérées comme étant décadentes par les islamistes radicaux.

    Et on peut le voir aussi dans la déclaration de l’Etat Islamique. L’ISIS a déclaré que le Bataclan était un endroit de perversité qu’il fallait combattre. On a l’impression que ces déclarations sont juste des phrases en l’air, mais ils reflètent en réalité le vrai visage et objectif de l’Islam radical. Le problème est que les Occidentaux répondent par l’indifférence et le mépris. La plupart des Occidentaux sont complètement paumés et ils essaient de comprendre la différence entre un chiite et un sunnite et différencier les groupes radicaux qui prennent des noms tels que l’Etat Islamique, Jabhat Al-Nusra, etc. L’Occident vit dans ce mirage : Qu’on peut battre l’Islam radical avant qu’on puisse le comprendre. Ce type d’idée est à la fois naïf et dangereux.

    Une sécurité inexistante par rapport à la menace de l’Etat Islamique

    L’Occident ne possède pas les services de renseignement et l’infrastructure de sécurité qui sont nécessaires pour vaincre l’Etat Islamique. On ne doit pas oublier que les attaques de Paris se sont produites dans la même année que l’attaque de Charlie Hebdo. La France aurait dû être en alerte, mais elle n’a rien fait. Depuis janvier 2015, les autorités françaises ont déclaré qu’ils avaient stoppé 6 attaques sans oublier une alerte concernant une possible tuerie dans un train en aout 2015. Et si la France s’implique davantage dans la guerre en Syrie, alors les attaques similaires à celle du vendredi 13 novembre vont continuer et s’amplifier et cette amplification sera bien supérieure à celle de l’infrastructure sécuritaire de la France. En termes clairs, la France n’a absolument pas les moyens de se défendre si l’Etat Islamique intensifie ses attaques et qu’il comprend que la France ne possède pas la même sécurité que les USA.

    Après les attaques de janvier 2015, on pouvait voir des milliers de policiers et de militaires qui patrouillaient à Paris. Et pourtant, cela n’a pas empêché ces attaques dans une ville qui compte 2,2 millions d’habitants qui possèdent 35 000 cafés, 13 000 restaurants et près de 2 000 hôtels. On considère ces endroits comme des cibles Soft dans le jargon du renseignement et il est impossible pour la France de les protéger en même temps. La France possède aussi une grande souplesse dans ses frontières. Ainsi, le concept même de frontière est inexistant avec ses voisins tels que la Belgique, l’Allemagne et la Suisse. Les autorités françaises estiment qu’il y a environ 13 000 islamistes radicaux en France, soit une fraction des 6 millions de musulmans. Mais ces 13 000 personnes sont suffisantes pour submerger les services français. Dans ces conditions, les autorités françaises vont faire ce qu’elles ont fait après les attaques de Charlie Hebdo qui est de donner une apparence sécuritaire en augmentant la surveillance de masse. Mais une surveillance de masse est totalement inutile puisqu’il faut surveiller 13 000 personnes et non 60 millions. Vous pouvez mettre 10 millions de caméras à Paris, mais c’est totalement inutile s’il n’y a personne pour regarder les écrans de contrôle. De plus, les services français doivent partager rapidement leurs informations avant le début des attaques. Il est très difficile d’arrêter ses attaques lorsqu’elles ont déjà commencé, notamment quand les assaillants sont prêts à mourir.

    L’Etat Islamique possède des moyens illimités et des gens prêts à mourir pour sa doctrine

    L’Etat Islamique est riche en ressources et possède des capacités de planification d’un niveau sans précédent. L’Occident n’a jamais combattu un groupe aussi sophistiqué. On estime que les attaques sur Paris ont été menées par 8 assaillants. Mais ce n’est que la face cachée de l’iceberg. Il doit y avoir un grand nombre de planificateurs. Ces personnes ont été radicalisé, établis des contacts avec les uns et les autres, planifiés l’opération, se sont entrainé ensemble et ils ont été fourni avec des armes et des explosifs. Et tout cela aux yeux impuissants des services de renseignement français. Il est choquant de voir que ces attaques ont pu se produire dans une ère post-Charlie Hebdo. Cela montre aussi les capacités opérationnelles de l’Etat Islamique. Actuellement, ISIS contrôle un territoire au Moyen-Orient qui est plus grand que la France et l’Angleterre réunies. On ne doit pas oublier les événements qui ont précédé les attaques sur Paris. L’Etat Islamique a détruit un avion russe en Égypte, attaqué une forteresse du Hezbollah (un groupe qui est versé dans l’art du combat depuis 30 ans) dans le sud de Beyrouth en tuant plus de 100 personnes et lancé des attaques en plein coeur de Paris et tout cela en moins de 2 semaines. Ce ne sont pas des opérations qu’on organise en quelques jours et elles doivent couter des millions de dollars. Les ressources d’ISIS semblent illimitées et cela le différencie totalement des autres groupes islamiques qui ont été combattus par l’Occident.

    D’autres attaques similaires sont possibles. La réponse de la France a été de déclarer l’Etat d’urgence et de fermer ses frontières. Cela permet de calmer la population française, mais son inefficacité sur le long terme est proche de zéro. Cela n’aidera pas à établir une vraie sécurité ou combattre l’Etat Islamique. Les dernières attaques de l’Etat Islamique se sont produites à l’extérieur de son territoire et la technique est de mobiliser des membres ou des sympathisants qui sont prêts à mourir pour ISIS. Cette technique annule de facto toutes représailles par une force militaire traditionnelle. La seule manière de stopper ces attaques est d’infiltrer les cellules terroristes d’ISIS. Ces cellules sont autonomes et décentralisées. Elles n’ont pas de leaders et elles communiquent par des téléphones intraçables. On ne peut pas combattre facilement des structures aussi fantomatiques et il faudra la collaboration des agences de renseignement de l’Europe, de la Russie, des USA et du Moyen-Orient. Et les attaques Soft vont continuer tant qu’on n’aura pas cette collaboration sans frontières. Mais un tel scénario devient de plus en plus utopique. L’Union européenne se désintègre devant nos yeux alors que le Front National est en tête des sondages dans les élections locales qui se tiendront dans 3 semaines.

    Et plutôt que de dire des déclarations fracassantes sans aucun sens du genre : Nous allons écraser l’Etat Islamique une bonne fois pour toutes (C’est aussi efficace qu’un enfant qui prétendrait arrêter un Tsunami avec ses petites mains), les leaders occidentaux doivent profiter de la prochaine réunion COP21 sur le changement climatique pour se poser les bonnes questions et apporter les réponses appropriées. Et il faudra s’assurer que cette réunion soit sous haute sécurité puisqu’elle accueillera près de 80 présidents. Quoi que l’on dise, des entités puissantes telles que Vladimir Poutine ou Barack Obama sont capables de créer une collaboration internationale pour combattre l’Etat Islamique. Après tout, c’est leur stupidité et leur insouciance qui ont permis à l’Etat Islamique de naitre et de devenir ce qu’il est aujourd’hui.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.