mardi , 26 septembre 2017

Attaques de Bruxelles : La réponse européenne pourrait être pire que Daech

La réponse Européenne après les attaques de Bruxelles pourrait provoquer beaucoup que de dégâts que l’Etat Islamique.


Attaques de Bruxelles : La réponse européenne pourrait être pire que Daech
Ces dernières années, l’Etat Islamique a revendiqué 9 attaques terroristes dans les capitales étrangères. Jakarta, Tunis, Paris, Beyrouth, Ankara et Kuwait City et maintenant Bruxelles. On a au moins 34 morts et 300 blessés dans les attaques qui ont frappé l’aéroport de Zaventum et la station de métro de Maelbeek. C’est l’attaque la plus violente dans l’histoire de la Belgique.

Pourquoi l’Etat Islamique a-t-il attaqué l’un des plus petits pays européens avec 11 millions d’habitants ? Certains ont suggéré que la Belgique possède une sécurité et un service de renseignement très faible. Il est évident que le manque de sécurité est un facteur, mais on peut dire la même chose d’Amsterdam, d’Athènes, de Madrid, de Dublin et des principales capitales. En fait, l’Etat Islamique pourrait frapper n’importe quelle capitale européenne avec la même facilité qu’à Bruxelles. Après les attaques de Paris, on rapportait que Daech avait pulvérisé une forteresse du Hezbollah en s’infiltrant au coeur d’un territoire totalement contrôlé par l’organisation libanaise. Alors, des capitales européennes sont une cible de choix et une véritable promenade de santé.

L’attaque de Bruxelles a été parfaitement calculée et elle est pertinente avec la stratégie de l’organisation. La principale raison est que la Belgique est l’un des 30 pays qui participent au Combined Joint Task Force, le groupe qui mène l’opération Inherent Resolve. Menée par l’armée américaine, l’opération cible l’Etat Islamique en Irak et en Syrie depuis octobre 2014. L’Etat Islamique envoie un message sanglant aux Européens que leur intervention militaire au Moyen-Orient va leur couter le prix du sang chez eux. Ensuite, Bruxelles a été attaqué, car c’est le quartier général de l’Union européenne. Le mois dernier, l’Union européenne a déclaré que l’Etat Islamique avait commis un génocide contre les minorités religieuses et ethniques en Syrie et en Irak. Enfin, la troisième raison, peut-être la plus importante, est que la Belgique possède 7 % de musulmans dans sa population. De plus, les musulmans belges ne sont pas considérés comme de vrais citoyens et ils sont systématiquement persécutés par les autorités belges. C’est pourquoi de nombreux musulmans belges, environ 400, ont rejoint Daech.

On doit toujours se souvenir que l’Etat Islamique a émergé comme un prétendu protecteur des sunnites. Sa première attaque s’est concentrée sur les musulmans chiites en Irak. L’Irak est majoritairement chiite et la population et les autorités ont attaqué à son tour les sunnites qui ont été convaincus de la bonne foi de l’Etat Islamique. L’organisation attaque toutes les autres minorités musulmanes telles que les alawites syriens, le Hezbollah, les forces iraniennes, les chiites irakiens et d’autres groupes. L’Etat Islamique a construit une propagande parfaitement huilée sur le fait que s’il est vaincu, alors les chiites vont déclencher toute leur fureur de revanche sur les groupes Sunnites en Syrie et en Irak.

En ayant cultivé et récolté le sectarisme du Moyen-Orient, l’Etat Islamique utilise désormais la même tactique en Europe. Il cible des pays comme la France et la Belgique qui possèdent une population musulmane considérable. Une technique simple, mais qui fonctionne à merveille. On attaque tous les citoyens, les autorités européennes marginalisent les musulmans sans oublier que cela favorise les idéologies extrêmes en Europe. Ensuite, les musulmans européens, qui sont persécutés, risquent de se radicaliser.

La montée exponentielle de l’islamophobie, l’acceptation des partis politiques d’extrême droite et la désintégration des valeurs européennes qui inclut la tolérance et l’acceptation vont créer une nouvelle génération de musulmans totalement désabusés et en colère. Et ils seront d’excellents candidats pour l’Etat Islamique. Les sociétés européennes doivent empêcher l’Etat Islamique de changer l’identité politique de tout un continent. La réponse des bombes à Bruxelles doit se traduire par une meilleure tolérance et une meilleure intégration des musulmans européens. Et dans un aspect plus large, on doit améliorer la cohésion entre les groupes religieux et ethniques en Europe. Toute autre tactique va permettre à l’Etat Islamique de proliférer et de réussir ses attaques à chaque fois. La preuve est qu’il est désormais impossible de le déloger du Moyen-Orient depuis plus d’une décennie.

 

N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?


A propos de Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Blogueur frénétique et précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG