Des inquiétudes sur les aliments à base de viande crue (BARF) pour les chats et les chiens

Une petite étude suggère la présence de bactéries pathogènes et de parasites dans les aliments connus comme des BARF qui sont des produits exclusivement à base de viande crue sans aucune addition de procédés industriels.


Une petite étude suggère la présence de bactéries pathogènes et de parasites dans les aliments connus comme des BARF qui sont des produits exclusivement à base de viande crue sans aucune addition de procédés industriels.

Les experts avertissent les propriétaires de chiens et de chats d’être conscients des risques associés à l’alimentation à base de viande crue (BARF) pour leurs animaux de compagnie au lieu des aliments plus conventionnels secs ou en conserve. Dans la revue Vet Record, une équipe de chercheurs basée aux Pays-Bas indique que ces régimes peuvent être contaminés par des bactéries et des parasites et ils peuvent présenter un risque pour la santé animale et humaine.

Les aliments de type BARF (Nourriture Crue biologiquement appropriée)

L’alimentation des BARF pour les animaux de compagnie est devenue de plus en plus populaire à travers le monde, mais les bénéfices pour la santé ne sont pas étayés par des preuves et plusieurs études ont rapporté des risques possibles. Le plus préoccupant est le risque pour la santé publique ou animale dû à la contamination des BARF par des bactéries zoonotiques et des parasites qui peuvent passer entre les animaux et les humains.

Les BARF, (Biologically Appropriate Raw Food alias Nourriture Crue biologiquement appropriée) ou encore le RMBD (Raw Meat-Based Diets alias régimes à base de viande crue), dans le jargon vétérinaire est une alimentation à base exclusive de viande crue (sans aucun ajout de compléments ou de céréales). C’est un mouvement qui s’est popularisé face à la méfiance des aliments industriels, cuits ou en conserve, des animaux de compagnie. Cette alimentation n’a jamais fait l’objet d’études scientifiques sérieuses et les effets positifs sont largement surestimés par ses partisans.

Des bactéries pathogènes dans quelques produits de BARF

Ainsi, une équipe dirigée par Paul Overgaauw à l’Université d’Utrecht a entrepris de déterminer la présence de 4 bactéries zoonotiques et 2 espèces de parasites dans les BARF commerciaux disponibles dans la plupart des animaleries et des supermarchés. Ils ont analysé 35 BARF congelés commerciaux de 8 marques différentes largement disponibles aux Pays-Bas. La bactérie Escherichia coli O157 (responsables des maladies telles que la colite hémorragique, le syndrome hémolytique et urémique et le purpura thrombotique thrombocytopénique) a été découverte dans 8 produits (23 %), des espèces de Listeria (genre bactérien qui provoque la Listériose) étaient présentes dans 15 produits (43 %) et les espèces de Salmonella (responsable de la fièvre typhoïde, la fièvre paratyphoïde et la salmonellose) dans 7 produits (20 %).

Une petite étude suggère la présence de bactéries pathogènes et de parasites dans les aliments connus comme des BARF qui sont des produits exclusivement à base de viande crue sans aucune addition de procédés industriels.

4 produits (11 %) contenaient le parasite Sarcocystis cruzi et 4 autres contenaient Sarcocystis tenella. Dans deux produits (6 %), on a aussi trouvé du Toxoplasma gondii. Les espèces de Sarcocystes ne sont pas zoonotiques, mais elles présentent un risque pour les animaux de ferme. Toxoplasma gondii est une zoonose importante avec une charge de morbidité élevée chez l’homme, notamment pour les personnes avec un système immunitaire déficient.

Des précautions pour les propriétaires d’animaux adeptes des aliments BARF

Malgré la taille relativement faible des échantillons de produits congelés dans notre étude, il est clair que les BARF commerciaux peuvent être contaminés par divers agents pathogènes bactériens et parasitaires zoonotiques qui pourraient être une source possible d’infections bactériennes chez les animaux de compagnie et pour les êtres humains selon les chercheurs.

Les chats et les chiens, qui mangent des régimes à base de viande crue, sont aussi plus susceptibles d’être infectés par des bactéries résistantes aux antibiotiques que les animaux recevant des régimes conventionnels ce qui pourrait représenter un risque sérieux pour la santé animale et la santé publique. Ils décrivent plusieurs façons dont les propriétaires d’animaux domestiques peuvent rencontrer de tels pathogènes. Par exemple, par contact direct avec la nourriture ou avec un animal de compagnie infecté, par contact avec des surfaces domestiques contaminées ou en mangeant des aliments humains contaminés.

Ils suggèrent donc que les propriétaires d’animaux de compagnie devraient être informés des risques associés à l’alimentation de leurs animaux et devraient être éduqués sur l’hygiène personnelle et la manipulation correcte des BARF. Les avertissements et les instructions de manipulation doivent également figurer sur les étiquettes et les emballages des produits.

Source : Vet Record (http://veterinaryrecord.bmj.com/lookup/doi/10.1136/vr.104535)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *