La cigarette électronique considérée comme une aide pour quitter le tabagisme en Angleterre

L’Angleterre vient d’autoriser un modèle de cigarette électronique pour qu’elle soit considérée comme une aide afin de quitter le tabagisme. Cela signifie que les médecins pourront prescrire l’e-cigarette à leurs patients qui veulent arrêter de fumer.


L'Angleterre considère que la cigarette électronique soit considéré comme une aide médicale pour quitter le tabagisme

Les autorités sanitaires anglaises ont autorisé officiellement une pour qu’elle soit vendue comme un médicament contre le tabagisme. Les médecins pourront donc prescrire l’ via le National Health Service qui est financé par l’Etat. La cigarette électronique en question, le modèle e-Voke fabriqué par British American Tobacco, est le premier appareil de vapote qui obtient une telle autorisation. Ce feu vert de la cigarette électronique peut être controversé, notamment quand c’est l’un des plus grands fabricants de tabac au monde qui va en retirer le bénéfice. C’est pratique de jouer à la fois le pyromane et le pompier. L’agence Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA) a déclaré que cette autorisation permettra de mieux réguler le secteur de l’e-cigarette tout en permettant aux gens d’arrêter de fumer.

Nous voulons nous assurer que les produits qui contiennent de la nicotine incluant la cigarette électronique soient utilisés en respectant toutes les normes de sécurité pour lutter efficacement contre le tabagisme selon une déclaration de la MHRA. En dépit de l’autorisation, de nombreux scientifiques sont sceptiques face à la cigarette électronique, car c’est une habitude assez récente et qu’on ignore ses effets sur le long terme. On a déjà des études qui prouvent qu’il y a certaines substances chimiques nocives dans la cigarette électronique, mais leurs effets sur l’organisme humain n’ont pas été prouvés à 100 %. Une étude a pointé que la vapeur de l’e-cigarette endommageait les cellules immunitaires des souris tandis qu’une autre estime que les substances chimiques dans les parfums est associée à la bronchiolite oblitérante.

Mais une majorité d’experts estiment que l’utilisation de l’e-cigarette est une bonne alternative pour les gens qui veulent arrêter de fumer. Le tabagisme provoque actuellement 6 millions de morts par an selon le CDC. Un rapport du gouvernement anglais de l’année dernière conclut que la cigarette électronique est 95 % moins dangereuse qu’une cigarette normale et qu’elle permet de lutter efficacement contre le tabagisme. Mais une étude sur le long terme est nécessaire. Le premier ministre David Cameron n’a pas hésité à promouvoir la cigarette électronique en racontant ses propres problèmes avec le tabagisme.

Pour le moment, le plus grand gagnant est British American Tobacco puisque son produit est la seule cigarette électronique qui soit autorisée médicalement en Angleterre. Mais la MHRA encourage les autres entreprises à proposer leurs demandes d’autorisation pour proposer plus de modèles d’e-cigarette sur le marché.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *