La vape sera régulée de la même manière qu’une cigarette

La FDA a annoncé que la vape ou l’utilisation de la cigarette électronique sera régulée de la même manière que les vraies cigarettes. Une douche froide pour les partisans de l’e-cigarette.


La FDA a annoncé que la vape ou l'utilisation de la cigarette électronique sera régulée de la même manière que les vraies cigarettes.
Crédit : http://ecigarettereviewed.com

C’est l’un des pires messages qu’on peut envoyer à la cigarette électronique s’exclame un des habitués sur des forums dédiés à la vape. La FDA a annoncé qu’elle régulerait la cigarette électronique comme de vraies cigarettes. Ainsi, l’e-cigarette sera soumis à la limite d’âge, des étiquettes claires et des mentions de danger concernant la santé alors que la plupart des études n’arrivent pas à trancher clairement sur la nocivité ou le bienfait de l’e-cigarette.

Avec cette décision, les fabricants de cigarettes électroniques devront soumettre leurs produits pour une autorisation par la FDA. Les produits devront inclure les ingrédients et les données sur la sécurité et l’impact sur les personnes. Pour la FDA, la cigarette électronique est un produit tabagique et elle doit être soumise aux mêmes régulations. De plus, l’autorité ajoute qu’il faut obligatoirement interdire l’utilisation de la cigarette électronique chez les mineurs, car ces derniers ont tendance à utiliser l’e-cigarette comme un phénomène de mode. De 2011 à 2016, l’utilisation de la cigarette électronique a augmenté de 900 % chez les adolescents.

La loi de la FDA sera effective sous 90 jours. Parmi les obligations sur l’e-cigarette, on a :

  • L’interdiction de vente aux moins de 18 ans que ce soit sur des points de vente en ligne ou avec pignon sur rue.
  • Il faut que le vendeur demande une pièce d’identité.
  • Il est désormais interdit de vendre la cigarette électronique dans les distributeurs automatiques à moins que ce soit dans un centre pour adultes.
  • Il est interdit de fournir des échantillons gratuits

Les fournisseurs devront également fournir tous les détails sur les produits, leur nocivité tout en appliquant des étiquettes sur la nocivité des e-cigarettes. C’est une grosse blague selon Steven O’Donnell, un vendeur d’e-cigarettes à Los Angeles. Cette annonce de la FDA est uniquement une tentative pour donner le monopole de la cigarette électronique aux plus gros fabricants puisque ce seront les seuls à pouvoir supporter financièrement l’autorisation de la FDA. Actuellement, les vendeurs pouvaient directement traiter avec les fabricants américains ou chinois, mais cette nouvelle autorisation de la FDA implique une charge insupportable pour la plupart des petits détaillants.

Un cauchemar administratif

De plus, la FDA exige que chaque cigarette possède son propre certificat et c’est également valable pour les parfums et les différentes doses des liquides. C’est-à-dire que si vous fabriquez 10 parfums différents avec 10 dosages, alors il vous faudra 20 certifications différentes. Chaque demande à la FDA coute 1 million de dollars. L’objectif de détruire les petits vendeurs saute aux yeux.

On pourrait croire que les détracteurs de la vape sont contents de la décision. Et bien non ! Le problème est que la FDA n’a pas écouté les demandes des détracteurs, notamment l’interdiction des parfums d’e-cigarette spécifiquement destinés pour les jeunes avec le chewing-gum, le citron ou les bonbons en gélatine. De plus, la FDA mettra environ 3 ans pour sévir réellement contre les fabricants et donc, cette autorisation ne convient ni aux partisans, ni aux détracteurs de la cigarette électronique. Cela empêche également les fumeurs de passer à la cigarette électronique pour tenter de quitter le tabagisme ou en tout cas, de réduire considérablement les risques par rapport à la vraie cigarette.

Mais le message le plus dangereux, avec cette annonce de la FDA, est qu’elle considère l’e-cigarette de la même manière que la vraie cigarette alors que les 2 produits sont totalement différents. Un contraste énorme avec le Royaume-Uni qui considère la cigarette électronique comme une excellente solution pour quitter le tabagisme et en les promouvant comme des produits médicaux, c’est à dire remboursable par la sécurité sociale.

Le rapport de la FDA en 499 pages (PDF)

Source de l’image : http://ecigarettereviewed.com

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Pas de réponses

  1. LeVapoteur dit :

    Petite rectification mathématique : Si chaque parfum et chaque dosage doit obtenir un certificat et qu’il y a 10 parfums et 10 dosages, alors ça fait 100 certifications différentes et non pas 20. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *