Cigarette électronique : Aucun changement sur le microbiome entre les vapoteurs et les non-fumeurs

La première étude de ce type a révélé que les utilisateurs de cigarettes électroniques ont le même mélange de bactéries intestinales que les non-fumeurs tandis que les fumeurs ont des changements importants dans leur microbiome. C’est une étude pilote avec un échantillon très faible, mais les résultats restent encourageants pour recommander la cigarette électronique.


La première étude de ce type a révélé que les utilisateurs de cigarettes électroniques ont le même mélange de bactéries intestinales que les non-fumeurs tandis que les fumeurs ont des changements importants dans leur microbiome. C'est une étude pilote avec un échantillon très faible, mais les résultats restent encourageants pour recommander la cigarette électronique.

L’équipe internationale de chercheurs dirigée par l’Université de Newcastle a analysé les bactéries des fumeurs de tabac, des utilisateurs de cigarettes électroniques et des non-fumeurs à partir d’échantillons prélevés dans le tube digestif incluant dans la bouche et l’intestin. Des changements significatifs ont été trouvés dans les bactéries intestinales des fumeurs, avec une augmentation de la bactérie Prevotella qui est liée à un risque accru de cancer du côlon et de colite.

Aucun changement sur le microbiome entre les vapoteurs et les non-fumeurs

Il y avait aussi une diminution de la présence de Bacteroides chez les fumeurs, une bactérie bénéfique ou un probiotique. Un taux plus faible de Bacteroides a été associé à la maladie de Crohn et à l’obésité. En revanche, la flore intestinale de ceux qui utilisent des cigarettes électroniques était la même que celle d’un non-fumeur.

L’auteur principal de l’étude était le Dr Christopher Stewart de l’Institute of Cellular Medicine de l’Université de Newcastle, qui a publié les résultats dans la revue PeerJ.1 Il explique : Les cellules bactériennes dans notre corps sont plus nombreuses que nos propres cellules humaines et notre microbiome pèse plus que notre cerveau, mais nous commençons tout juste à comprendre son importance pour notre santé.

Plus d’investigations sont nécessaires, mais pour découvrir que le vapotage est moins dommageable que de fumer sur nos bactéries intestinales, cela incite davantage à passer aux cigarettes électroniques en tant qu’outil pour arrêter complètement de fumer.

La comparaison du microbiote

Cette étude pilote est la première à comparer le microbiote chez les fumeurs de tabac et les utilisateurs de cigarettes électroniques. Des échantillons ont été prélevés chez 10 utilisateurs de cigarettes électroniques, 10 fumeurs de tabac et 10 témoins qui ne fumaient pas. Les échantillons de fèces, de bouche (buccal) et de salive ont été soumis à un séquençage ciblé afin d’identifier les bactéries présentes. Cela a révélé des changements significatifs dans les bactéries intestinales des échantillons fécaux.

Dans les échantillons de bouche et de salive, qui sont des sites directement exposés à la fumée ou à la vapeur, les chercheurs ont également constaté que les bactéries chez les fumeurs étaient différentes de celles des non-fumeurs. Cependant comme dans l’intestin, les bactéries dans la bouche et les échantillons de salive étaient similaires chez les utilisateurs d’e-cigarette et les non-fumeurs.

Dr Stewart ajoute : Cette recherche est intéressante, car nous voyons une énorme augmentation du nombre de personnes utilisant des cigarettes électroniques et il devient de plus en plus important que nous comprenions l’effet sur le corps humain.

Au fur et à mesure que de plus en plus de gens passent vapotage, l’équipe appelle pour que d’autres recherches soient effectuées dans le prolongement de cette étude pilote afin d’étudier un groupe beaucoup plus important sur une période plus longue. Ils suggèrent également que des études plus approfondies sur les profils de microbiote spécifiques au sexe soient effectuées, car cette étude ne concernait que deux femmes.

Sources

1.
Effects of tobacco smoke and electronic cigarette vapor exposure on the oral and gut microbiota in humans: a pilot study. Peerj. 10.7717/peerj.4693″ target= »_blank » rel= »noopener noreferrer »>http://dx.doi.org/10.7717/peerj.4693. Published April 30, 2018. Accessed April 30, 2018.
N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

3 réponses

  1. 1 mai 2018

    […] La première étude de ce type a révélé que les utilisateurs de cigarettes électroniques ont le même mélange de bactéries intestinales que les non-fumeurs tandis que les fumeurs ont des changements importants dans leur microbiome. (Voir l’article) […]

  2. 5 mai 2018

    […] En revanche, les fumeurs présentent une augmentation importante de la bactérie Prevotella. Celle-ci entraîne un risque plus important de développer colite et cancer du côlon. A la tête des recherches, le docteur Christopher Stewart estime que le vapotage n’a pas d’incidence sur le microbiome. […]

  3. 6 mai 2018

    […] Smokers, however, presented excessive rates of Prevotella bacteria.  This specific type of bacteria in large amounts can increase risk of colitis and colon cancer. Doctor Christopher Stewart, heading the research team, believes that vaping has no notable effect on the human microbiome. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *