La vape et le MSA (Extrait de livre)


  • FrançaisFrançais


  • Ci-dessous, un extrait de mon livre, "La vape qui dérange : Comprendre les enjeux politiques et idéologiques contre la cigarette électronique".

    Extrait tiré du chapitre « Le MSA et les taxes du tabac »

    Quand les preuves ont commencé à s’accumuler contre les cigarettiers, dire que ces derniers aient eu chaud aux fesses est un euphémisme. On avait les grandes auditions devant le Congrès et des procès, avec le potentiel de détruire entièrement l’industrie de la clope, étaient dans toutes les têtes.

    C’est là que les cigarettiers et les plaignants, c’est-à-dire les États américains passent le Master Settlement Agreement ou MSA. Cet accord est entre les 4 principaux cigarettiers, à savoir, R. J. Reynolds, Lorillard, Brown & Williamson et Philip Morris et les procureurs représentant 46 États américains.

    Les principes du MSA est que les cigarettiers doivent reconnaître les torts provoqués par la clope ainsi que les dépenses de santé supplémentaires que cela apporte aux États américains. Et que par conséquent, les cigarettiers s’accordent à verser des dommages et intérêts sur une certaine période et en échange, les cigarettiers seront protégés de toute poursuite concernant leurs produits dans le futur.

    En gros, c’est un accord à l’amiable pour éviter d’être dépecé sur la place publique pendant les procès. Les dommages et intérêts sont de 206 milliards de dollars à verser pendant une période de 25 ans, de la période de 2000 à 2025.

    En plus des dommages, on avait aussi des contraintes sur les cigarettiers, par exemple, il leur était interdit de faire la promotion de leur clope auprès des jeunes (oui, c’était autorisé à l’époque) et il leur était aussi interdit de former un syndicat. J’ai bien envie de rigoler devant cette dernière interdiction comme si les entreprises les plus puissantes aux États-Unis auraient besoin de former un syndicat pour devenir encore plus puissant !

    Il y a deux choses très importantes à comprendre avec le MSA et pourquoi, c’est devenue une saloperie au fil du temps. La première est que les interdictions se sont ensuite étendues à toute l’industrie du tabac et pas seulement sur les quatre fabricants impliqués dans l’accord.

    La seconde chose, cruciale pour comprendre le comportement des États-Unis envers la vape, est que les dommages et intérêts sont dynamiques.

    Cela signifie que chaque État américain, présent dans l’accord, reçoit un prorata des dommages et intérêts chaque année, selon le volume de cigarettes qui sont vendues dans cet État (vous voyez venir la grosse arnaque).

    Donc, imaginons que l’État de Minnesota vend 2 millions de clope en 2000, alors on calcule un pourcentage à partir de ces ventes et cet État va recevoir, disons une somme fictive, de 150 millions de dollars de dommages.

    À la base, tout cet argent devait servir à compenser les dépenses de santé, occasionnées par les méfaits de la clope et à financer des campagnes de sensibilisation sur les dangers du tabac. Mais on est en Amérique, chers amis, et ils ont dépensé cet argent dans tout, sauf pour lutter contre le tabagisme.

    Le bien commun n’existe pas dans leur vocabulaire.

    Pourquoi feraient-ils quelque chose contre le tabagisme ? Plus il y a de fumeurs dans leur État et plus, ils ramassent de l’argent chaque année. Mais évidemment, le MSA a été signé par des avocats et des politiciens qui sont des incompétents et des crétins par définition.

    Acheter le livre, La vape qui dérange, sur Amazon

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *