Tendances de la vape en Angleterre


  • FrançaisFrançais
  • EnglishEnglish

  • Les tendances de la vape en Angleterre montrent que si on ne raconte pas des débilités à longueur de journée sur l’e-cigarette, cela peut être un excellent outil de cessation tabagique.



    Une équipe de l’Université College London publie les résultats de sondages sur 1800 personnes interrogées pendant la pandémie avec des données qui sont cumulés depuis 2011. Les principales conclusions sont :

    • L’utilisation de la cigarette électronique chez les adultes est resté stable depuis 2013
    • L’utilisation du tabac chauffé et de la Juul restent rares
    • L’utilisation de la vape par les non fumeurs est très rare, mais on voit une augmentation chez les ex fumeurs
    • L’utilisation de la vape chez les fumeurs et les ex fumeurs ont atteint un plateau

    Ces premières données montrent que oui, la vape est exclusivement utilisé par les fumeurs et les ex fumeurs et que non, ceux qui n’ont jamais fumé n’ont pas envie d’essayer la vape.

    • La fréquence d’utilisation est plus importante chez les ex fumeurs
    • La majorité de la vape est nicotinée et les appareils récents sont beaucoup plus populaires
    • Les ex fumeurs utilisent des e-liquides avec plus de nicotine
    • L’utilisation des e-liquides à 20 mg a augmenté depuis 2016
    • L’achat de vape chez les spécialistes (vape shops) a baissé depuis 2016 avec l’augmentation des vendeurs quelconques ainsi que des sites en ligne
    • La cigarette électronique est populaire chez les adultes et personnes âgées, mais beaucoup moins chez les jeunes

    Déjà, on voit que l’attrait de la vape pour les jeunes est un mythe plus qu’autre chose et je préfère qu’ils vapent plutôt que de fumer du tabac ou du cannabis. Nous avons aussi le mythe qu’on peut se passer de la nicotine. Je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, mais l’addiction à la nicotine est à vie comme toute addiction. Il faut toujours vaper un peu de nicotine pour ne pas faire de rechute et prendre le risque de passer directement à la clope.

    On voit aussi que les e-liquides à 20 mg sont plus populaires. Et c’est normal, car avant 2016 et cette saloperie de TPD de merde, on avait l’habitude de vaper des taux plus élevés. Le fait que les eliquides à 20 mg sont en hausse, montrent que le taux actuel ne suffit pas aux fumeurs et donc, ils vapent plus de liquide.

    Concernant les vape shops, je pense qu’il faut regarder les spécificités de l’Angleterre, mais la diabolisation de la vape à cause de l’EVALI (qui n’avait rien à voir avec la vape) a contribué à dénigrer les vape shops. De plus, les sites en ligne sont plus faciles d’accès et moins chers et la pandémie n’a pas arrangé les choses puisqu’ils étaient fermés pendant le confinement.

    • Le déclin à long terme du tabagisme continue
    • Le taux de cessation tabagique et le succès d’avoir arrêté la clope ont augmenté après 2011, ensuite se sont stabilisés pour repartir à la hausse en 2020
    • Le nombre de fumeurs, essayant d’arrêter de fumer, a baissé depuis 2015, mais est reparti à la hausse en 2020
    • Le nombre de fumeurs qui pensent que la vape est moins dangereuse que la clope a baissé depuis 2014

    C’est intéressant de voir que la vape repart à la hausse en 2020 que ce soit sur la cessation tabagique, mais aussi sur les fumeurs qui veulent arrêter de fumer. Et c’est normal, car 2020 est l’année où l’Angleterre a retrouvé sa liberté. Le Brexit a permis à l’Angleterre de se débarrasser de toutes les saloperies répandues par l’Union Européenne sur la vape. Et cela va s’accentuer en 2022 et au délà maintenant que les autorités médicales vont prescrire la vape à des fumeurs.

    La perception envers la vape reste négative, merci aux médias et à la propagande tous azimuts du CDC et des Etats-Unis pour détruire la vape par tous les moyens.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.