L'objet le plus distant dans le système solaire pourrait être une planète

L’encre noire des confins du système solaire s’est dissipée légèrement. Un trait de lumière détecté en octobre 2015 montre une planète rocheuse qui est 3 fois plus distante que Pluton. Et cela en fait officiellement l’objet le plus distant de notre système solaire.



On ignore tout de son orbite selon Scott Sheppard du Carnegie Institute dont l’équipe a découvert cet objet. On sait juste que c’est l’objet plus distant à notre connaissance. Sheppard a annoncé la découverte de cet objet, appelé V774104, le 10 novembre 2015 pendant une réunion de l’American Astronomical Society au Maryland. Pour le moment, on sait que cet objet s’est déplacé lorsque la Terre s’est aussi déplacée en quelques heures. L’équipe de Sheppard a calculé que V774104 est à environ 103 unités astronomiques (UA) du soleil. Une unité astronomique équivaut à la distance entre la Terre et le Soleil. Et cette distance de 103 UA est bien plus lointaine que les sondes Pioneer qui ont été lancées en 1972 et 1973.

Pour qu’on puisse voir sa lumière à cette distance, l’objet doit être d’un diamètre de 500 à 1000 kilomètres, soit la moitié de la taille de Pluton. Et ce n’est pas tout, car l’étude du ciel, qui a permis de détecter cet objet, a aussi montré une douzaine d’objets à une distance de 80 à 90 UA du soleil. Étant donné que ces corps se déplacent lentement, il faudra environ une année pour comprendre leurs orbites et leurs origines.

Si leur orbite les rapproche de celle de Neptune, alors ces objets seront expulsés du système solaire. Mais Sheppard est très excité par sa découverte, car il pense que certains de ses objets proviennent du nuage d’Oort. Le nuage d’Oort est un ensemble de corps qu’on n’a jamais pu observer directement et qui s’étendraient jusqu’à 100 000 UA bien au-delà la ceinture de Kuiper.

On connait seulement 2 objets qui appartiennent à ce club exclusif du nuage d’Oort. En premier lieu, on a Sedna qui a été découvert en 2003 et 2012 VP113 qui a été découvert en 2012. Ces 2 objets n’ont jamais été à moins de 50 UA du soleil. Le reste du nuage d’Oort, qu’on estime qu’il est à l’origine de nombreuses comètes à longues périodes, s’étend à des dizaines de milliers de fois de ces objets.

Sedna et VP113 sont les seuls objets que nous connaissons dont l’orbite ne peut pas être expliqué par des choses provenant de notre système solaire selon Michael Brown du California Institute of Technology. Ils sont trop loin pour être influencé par les planètes géantes et suffisamment proches du soleil pour qu’ils ne soient pas influencés par d’autres étoiles.

Une explication pour ces orbites étranges est la force d’une planète rocheuse qui est massive, mais qui est presque noire. Quelque chose guide ces objets selon Shepperd. Mais l’explication la plus probable, selon Sheppard et Brown, est que la partie interne du nuage d’Oort préserve les signes du début du système solaire. À cette époque, les planètes et le soleil se sont formés dans une sorte de nurserie interstellaire avec des étoiles proches.

La découverte de cet objet et son analyse pendant les 12 prochains mois permettront de découvrir des objets qui ne s’aventurent jamais dans la partie interne du système solaire. Et si c’est le cas, alors cela nous permettra de comprendre ces orbites étranges et de déterminer l’origine des mondes tels que Sedna ou VP113.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *