Découverte d'une étoile géante riche en lithium

Des astronomes ont découvert une étoile géante riche en lithium. Ce type d’étoile est très rare.


KIC 9821622 est une étoile géante riche en lithium. C'est le point le plus lumineux au centre de l'image
KIC 9821622 est une étoile géante riche en lithium. C'est le point le plus lumineux au centre de l'image

Une équipe d’astronomes argentins de l’Astronomical Observatory of Córdoba a annoncé la découverte d’une nouvelle étoile géante riche en lithium appelée KIC 9821622. En utilisant les données obtenues avec le spectrographe GRACES du télescope Gemini North à Hawaii, les scientifiques ont pu déterminer l’abondance des 23 éléments dans cette étoile ainsi que sa masse, sa dimension et son âge. Les travaux sont publié dans la revue Astronomy and Physics.

Selon les découvertes, KIC 9821622 est une étoile géante intermédiaire qui possède beaucoup de lithium. Elle fait environ 1,64 fois la masse du soleil et elle est situé à côté de la branche de la géante rouge sur la photo. Elle est située à environ 5 300 années-lumières de la Terre. Les étoiles riches en lithium sont très rares, car on estime que seuls 1 ou 2 % de toutes les géantes observées possèdent la même quantité d’éléments que KIC 9821622.

L’étoile était le premier test de GRACES (Gemini Remote Access to CFHT ESPaDOnS Spectrograph). Les observations ont été menées en juillet 2015 et en plus de la richesse en lithium, KIC 9821622 est également riche en carbone, en azote et en oxygène. Les étoiles détruisent la majorité de leur lithium pendant leur formation en le consommant dans les températures de fusion nucléaire. Et les étoiles ne sont pas capables de régénérer ce lithium. C’est ce qui surprend les scientifiques avec KIC 9821622.

Une explication possible est que KIC 9821622 synthétise le lithium en utilisant une source proche. Les autres possibilités incluent une accrétion de planètes ou de naines brunes. Si KIC 9821622 a pu avaler ce type de corps célestes, alors cela aurait pu lui donner une source fraiche de lithium. Mais on n’a pas trouvé de planète en orbite ou d’étoile binaire qui pourrait supporter cette théorie. Les scientifiques vont effectuer d’autres mesures, notamment dans des longues d’ondes en moyen infrarouge ou submillimétriques pour détecter l’accrétion de planètes. Il est important de comprendre la provenance de ce lithium, car cela permet de comprendre la formation de ce type d’étoile d’une rareté exceptionnelle selon les chercheurs.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *