Sursaut radio rapide : Des doutes sur les résultats de l'étude

En quelques jours, les scientifiques questionnent sur la fiabilité des résultats sur l’origine de ce qu’on appelle un sursaut radio rapide.


Le sursaut radio rapide origine d'une galaxie lointaine ? Des chercheurs mettent en doute cette étude.

La semaine dernière, des chercheurs ont rapporté qu’ils avaient retracé l’origine d’un pour la première fois. Mais une autre équipe met sérieusement en doute la validité des résultats. Ces sursauts radio rapides (FRB) intriguent les astronomes, car il est très difficile de les retracer à cause de leur brièveté. Le 25 février, une équipe menée par Evan Keane de la Jodrell Bank Observatory en Angleterre a publié dans la revue Nature qu’elle avait trouvé l’origine d’un de ces sursauts radio rapide.

Ils l’ont fait en suivant une observation du FRB et en voyant une galaxie avec des émissions radio dans la même direction. La découverte suggérait que ce sursaut a été provoqué par la fusion de 2 étoiles à neutrons. Mais aujourd’hui, Peter Williams du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics et ses collègues estiment que cette conclusion est fausse. Après avoir lu le papier et en ayant des doutes, ils ont demandé la permission d’utiliser le radio télescope Very Large Array à Socorro au Nouveau-Mexique pour regarder la galaxie et ils ont vu la même émission radio. Cela ne devrait pas se produire si le sursaut radio rapide était le résultat d’une collision cosmique.

Cette galaxie contient probablement ce qu’on connait comme un noyau galactique actif. Ce noyau est une région centrale qui s’illumine de manière variable à différentes longueurs d’onde incluant en radio. C’est un phénomène fréquent et cela explique le comportement de cette galaxie. On ignore pourquoi Keane ne l’a pas mentionné dans son papier. Franchement, j’ignore comment l’évaluateur a pu laisser passer une telle chose selon Williams. La première équipe doit mieux expliquer les bases de leur théorie.

Si on découvre qu’il s’agit d’un noyau galactique actif, alors le sursaut radio rapide reste toujours un mystère. Mais on attend les applications de Keane et de la revue Nature par la même occasion puisque cette revue est réputée pour vérifier minutieusement les données.

Source : Arxiv

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *