Preuve d’une inondation légendaire en Chine

En Chine, il y avait une légende d’une inondation massive qui s’était produite il y a 4 000 ans. Aujourd’hui, des chercheurs rapportent des preuves de cette inondation.


En Chine, il y avait une légende d'une inondation massive qui s'était produite il y a 4 000 ans. Aujourd'hui, des chercheurs rapportent des preuves de cette inondation.
La gorge de Jishi Crédit : Wu Qinglon

Cette a duré pendant 20 ans et elle a été finalement stoppée par les efforts héroïques de l’empereur Yu dont la dynastie Xia a marqué la naissance de la civilisation chinoise et sa transition dans l’âge de bronze. C’était les premières étapes de la fondation de la civilisation chinoise selon Wu Qinglong de la Nanjing Normal University, mais il n’y avait aucune preuve scientifique jusqu’à présent.

Ce manque de preuve suggérait que cette inondation était simplement une légende. Mais désormais, les preuves montrent la présence de cette inondation et l’époque correspond également. Dans la gorge de Jishi sur le long du fleuve Huang He, l’équipe de Qinglong a découvert des formations de sédiments et de roches qui peuvent être le résultat d’une inondation cataclysmique.

Ils ont aussi des preuves d’un tremblement de terre et ils ont analysé les squelettes de 3 enfants pour comprendre ce qui s’était passé. En premier lieu, on a eu le tremblement de terre et cela a provoqué un énorme glissement de terrain qui a bloqué le fleuve selon Darryl Granger de l’université de Purdue en Indiana. Cette eau est devenue un lac d’une profondeur de 200 mètres.

En Chine, il y avait une légende d'une inondation massive qui s'était produite il y a 4 000 ans. Aujourd'hui, des chercheurs rapportent des preuves de cette inondation.

Les squelettes des personnes mortes dans le tremblement de terre – Crédit : Cai Linhai

Le lac s’est formé pendant une période de 6 à 9 mois, mais ce n’était pas suffisant pour retenir l’eau. Il y a eu un moment où le lac a débordé en provoquant une inondation massive estimée à 12 à 17 kilomètres cubes, soit de 2 à 3 fois plus que toute l’eau du lac du Loch Ness. Les inondations ont recouvert Lajia, le site archéologique de 25 km où on a trouvé le corps de 3 enfants qui ont été tués par le tremblement de terre.

Les roches et les débris, déposés par l’inondation autour de la maison des enfants, montrent que le tremblement de terre et l’inondation se sont produits à un intervalle d’environ 12 mois. La preuve la plus solide était des crevasses dans Lajia qui ont été remplies par des sédiments associés à l’eau. Ce n’était pas des sédiments classiques amenés par l’eau de pluie qu’on retrouvait chaque année. Cela suggère que les sédiments de l’inondation sont arrivés les premiers environ 1 an après le tremblement de terre.

Et la datation au carbone des squelettes montre que les enfants sont morts aux alentours de 1920 avant l’ère commune, soit à l’époque où on parle de cette inondation légendaire. La période correspond avec les légendes sur l’inondation et le début de l’âge de Bronze en selon David Cohen, un anthropologue à l’université de Taiwan.

Cohen a déclaré que selon les archives, il a fallu 22 ans à l’empereur Yu pour contrôler les inondations avec de grandes opérations de dragage après qu’il ait établi une dynastie qui a permis à la Chine de passer à l’ère moderne. Dans les archives, Yu est considéré comme un héros, car il a ramené de l’ordre à partir du chaos. C’est l’avènement d’un nouvel ordre politique et de principes de gouvernance.

L’inondation analysée par l’étude correspond à l’endroit et à l’époque de celle de la légende selon David Montgomery de l’université de Washington. Leurs preuves sont assez solides, mais ils ne prouvent pas que cette inondation est bien la source de la légende. C’est au-delà des capacités de la science de prouver l’origine d’une tradition orale qui s’est transmise de génération en génération avant les premières traces écrites selon Montgomery. Mais cette étude supporte des événements historiques au début de la civilisation chinoise et il fournit un autre exemple que les légendes mythologies et folkloriques tirent parfois leurs sources dans des catastrophes naturelles qui se sont réellement produites.

Source : Revue Science

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *