Tagged: chine

La Chine avait l'habitude d'avoir le monopole absolu sur les terres rares, mais aujourd'hui, cet empire chancelle à cause de l'épuisement des gisements. Et cela incite le dragon à utiliser toute sa puissance pour contrôler les nouvelles ressources dans des pays comme Madagascar et l'Afghanistan. Mais cette fois, l'Occident est sur ses talons. 0

La Chine et son empire des terres rares

La Chine avait l’habitude d’avoir le monopole absolu sur les terres rares, mais aujourd’hui, cet empire chancelle à cause de l’épuisement des gisements. Et cela incite le dragon à utiliser toute sa puissance pour contrôler les nouvelles ressources dans des pays comme Madagascar et l’Afghanistan. Mais cette fois, l’Occident est sur ses talons.

Plusieurs médias indiens envisagent le fait que la Chine pourrait construire une base militaire à Madagascar et l'Inde pourrait y répondre en installant sa propre base aux Seychelles. Les raisons seraient le trafic stratégique par le canal de Mozambique ainsi que l'exploitation des terres rares dans la Grande Ile. 0

Madagascar, Seychelles : Des bases militaires de la Chine et de l’Inde à l’horizon ?

Plusieurs médias indiens envisagent le fait que la Chine pourrait construire une base militaire à Madagascar et l’Inde pourrait y répondre en installant sa propre base aux Seychelles. Les raisons seraient le trafic stratégique par le canal de Mozambique ainsi que l’exploitation des terres rares dans la Grande Ile.

L'entreprise Didi Chuxing, l'équivalent d'Uber en Chine, s'est pris une amende record de 1,2 milliards de dollars par les autorités chinoises pour violations multiples de la vie privée et de menaces sur la sécurité nationale. Cette affaire nous incite à comprendre que désormais, les chinois ne plaisantent pas sur la sécurité de leurs internautes, mais cela montre aussi le véritable logiciel espion que sont ces applications de l'économie des petits boulots (Gig Economy). 0

Didi : Comprendre l’amende de 1,2 milliards de dollars

L’entreprise Didi Chuxing, l’équivalent d’Uber en Chine, s’est pris une amende record de 1,2 milliards de dollars par les autorités chinoises pour violations multiples de la vie privée et de menaces sur la sécurité nationale. Cette affaire nous incite à comprendre que désormais, les chinois ne plaisantent pas sur la sécurité de leurs internautes, mais cela montre aussi le véritable logiciel espion que sont ces applications de l’économie des petits boulots (Gig Economy).