vendredi , 28 avril 2017

Narcissisme et les réseaux sociaux

Mot-clés: , , , , , ,

Une méta-analyse a étudié le phénomène du narcissisme et les réseaux sociaux et oui, il y a bien un lien entre le narcissisme et l’utilisation des réseaux sociaux.


Narcissisme et les réseaux sociaux
Les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter sont devenus une partie importante de la vie de nombreuses personnes dans le monde entier. Environ 2 milliards d’utilisateurs étaient actifs sur Facebook à la fin de 2016 et 500 millions publient régulièrement des photos sur Instagram et plus de 300 millions via Twitter.

Diverses études menées au cours des dernières années ont permis de déterminer dans quelle mesure l’utilisation des médias sociaux est associée à des tendances narcissiques avec des résultats contradictoires. Certaines études ont soutenu une relation positive entre l’utilisation de Facebook, Twitter et d’autres réseaux sociaux alors que d’autres n’ont confirmé que des effets faibles ou même négatifs.

L’une des méta-analyses les plus complètes sur le narcissisme et les réseaux sociaux

De nouveaux résultats sont présentés par des scientifiques de l’Institut Leibniz et de l’Université de Würzburg. Ils ont pu montrer qu’il existe un lien faible à modéré entre une certaine forme de narcissisme et une activité de médias sociaux. En prenant une approche différenciée sur des formes de comportement spécifiques ou le contexte culturel des participants, on a même un narcissisme prononcé dans certains cas.

Pour leur méta-analyse, les scientifiques ont étudié les résultats de 57 études comprenant au total plus de 25 000 participants. Les résultats sont publiés dans le Journal of Personality.1

Des formes de narcissisme associées aux réseaux sociaux

Ils se considèrent comme exceptionnellement talentueux et affichent l’image de la réussite. Ils aiment se faire bien voir par d’autres personnes en demandant leur approbation. C’est la définition des psychologues sur le comportement typique des personnes narcissiques. En conséquence, les réseaux sociaux tels que Facebook sont considérés comme une plateforme idéale pour ces personnes selon Markus Appel, l’un des chercheurs.

Le réseau social leur permet d’accéder facilement à un large public et il leur permet de publier des informations sélectivement dans le but de l’auto-promotion. En outre, ils peuvent cultiver méticuleusement leur image. Par conséquent, les chercheurs ont suggéré que les réseaux sociaux constituent un terreau idéal pour les narcissiques.

3 hypothèses sur le narcissisme et les médias sociaux

La méta-analyse montre que la situation n’est pas si catastrophique que ça. Les scientifiques ont examiné 3 hypothèses. En premier lieu, l’hypothèse selon laquelle les grands narcissiques (connu comme un narcissique grandiose) fréquentent souvent des plateformes de réseautage social par rapport à d’autres formes de narcissisme qu’on connait comme des narcissiques vulnérables. Le narcissisme vulnérable est associé à l’insécurité, à une faible estime de soi et à l’isolement social.

Ensuite, ils ont supposé que le lien entre le narcissisme et le nombre d’amis et certaines activités auto-promotionnelles est beaucoup plus prononcé par rapport à d’autres activités possibles sur les réseaux sociaux. Enfin, les chercheurs ont émis l’hypothèse que le lien entre le narcissisme et le comportement des réseaux sociaux est soumis à des influences culturelles. Dans les cultures collectivistes où l’accent est mis sur la communauté plutôt que sur l’individu, les réseaux sociaux permettent aux narcissiques l’opportunité d’échapper aux contraintes répandues et de se présenter d’une manière qui serait impossible en public.

Les résultats

La méta-analyse des 57 études a confirmé les hypothèses des scientifiques. On rencontre bien plus de narcissiques grandioses sur les réseaux sociaux que les narcissiques vulnérables. De plus, on a trouvé un lien entre le nombre d’amis, le nombre de photos téléchargées (notamment des photos de Selfie ou celles qui montrent la réussite professionnelle ou personnelle) et la prévalence des traits associés au narcissisme. Le genre et l’âge des utilisateurs ne sont pas pertinents. Les narcissiques typiques passent plus de temps dans les réseaux sociaux que les utilisateurs moyens et présentent des modèles comportementaux spécifiques.

On a trouvé un résultat mitigé sur l’influence du contexte culturel concernant le comportement d’utilisation. Dans les pays où les hiérarchies sociales distinctes et l’inégalité du pouvoir sont généralement plus acceptées comme en Inde ou en Malaisie, il existe une corrélation plus forte entre le narcissisme et le comportement sur les médias sociaux que dans des pays comme l’Autriche ou les États-Unis selon Markus Appel. Cependant, l’analyse des données de 16 pays sur 4 continents ne montre pas une influence comparable du facteur individualiste.

La génération Moi, Moi et Moi ?

Donc, est-ce que le phénomène de « Generation Me » est un produit des réseaux sociaux tels que Facebook ou Instagram parce qu’ils favorisent les tendances narcissiques ? Ou ces sites fournissent-ils simplement l’environnement idéal pour les narcissiques ? Les scientifiques n’ont pas de réponses claires, mais on peut penser que c’est un mélange des deux.

Nous suggérons que le lien entre le narcissisme et le comportement dans les réseaux sociaux suit le modèle d’une spirale auto-renforçante selon Markus Appel. Une disposition individuelle contrôle les activités des médias sociaux et ces activités renforcent la disposition.

Sources

1.
Gnambs T, Appel M. Narcissism and Social Networking Behavior: A Meta-Analysis. J Pers. mars 2017. doi: 10.1111/jopy.12305
N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, average: 4,50 out of 5)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?

Intéressant, mais restons prudents
Le problème est que même avec une méta-analyse, l'échantillon de 25 000 personnes reste faible comparé aux milliards de personnes qui sont sur les réseaux sociaux.

La question se pose si c'est le narcissisme qui transforme le réseau social ou c'est l'inverse. Est-ce que Facebook ou Twitter ne cultivent pas la tendance narcissique des utilisateurs ?

A propos de Jacqueline Charpentier

mm
Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG