Vape sur ordonnance médicale, l’Angleterre montre la voie à suivre ?


  • FrançaisFrançais
  • EnglishEnglish

  • L’Angleterre envisage de prescrire des e-cigarettes sur ordonnance aux fumeurs. Pays le plus pro-vape au monde, mais est-ce que c’est une si bonne idée que ça ?


    L'Angleterre envisage de prescrire des e-cigarettes sur ordonnance aux fumeurs. Pays le plus pro-vape au monde, mais est-ce que c'est une si bonne idée que ça ?

    Mr Benzène tousse depuis quelques semaines. Il en a marre et il décide d’aller voir un médecin. Ce dernier l’ausculte sous tous les angles, fait une radio et lui dit : « Ecoutez, cette radio n’est pas une image des cratères de la Lune, mais celle de vos poumons. Vous fumez trop, vos poumons sont aussi infectés que les billets de Big Pharma dans la tête de Véran ». Mr Benzène, qui voulait déjà sortir une clope de sa poche dans le cabinet du médecin, mais se retient au dernier moment de peur de provoquer une légère altercation avec la blouse blanche lui rétorqua : « Ecoutez, j’ai 65 ans, j’ai essayé d’arrêter de fumer des dizaines de fois et nada, alors foutez-moi la paix, prescrivez-moi des antibiotiques et je pourrais fumer tranquillement jusqu’à ce que la faucheuse arrive pour réclamer son dû ».

    Le médecin, qui connaissait ce genre de patient et qui savait que ce vieux se tapait déjà des boulots de merde alors qu’il n’était qu’un garçon jouant à Gameboy lui dit : »D’accord, je vais vous prescrire des antibiotiques et un truc en plus ». Benzène prit son ordonnance et lut :

    • Une boite de Fleming (un comprimé 3 fois par jour)
    • Un kit d’e-cigarette

    Le vieux connaissait bien son ami Fleming, mais demande ce que c’était la seconde chose. Le médecin lui : »En fait, je vous donne aussi un coupon avec cette ordonnance. Soit, vous allez dans un de nos centres de santé spécialisés dans le tabagisme ou vous pouvez aller dans une des boutiques de vape qui est reconnue par notre gouvernement et ils vous expliqueront. »

    Mr Benzène pourrait être un vieux ouvrier de la ville de Manchester, mais cet exemple pourrait devenir une réalité dans les prochaines années. L’Angleterre, via un communiqué de presse du The Department of Health and Social Care (DHSC), estime que dans le futur, les médecins en Angleterre pourraient prescrire des e-cigarettes dans une ordonnance à des fumeurs, qui doivent arrêter le tabagisme. Si cela se concrétise, l’Angleterre serait le premier pays au monde à prescrire la vape comme un produit médical.

    Je l’avais dit dans mon livre sur la vape, concernant l’évolution des Rosbifs que l’Angleterre pourrait se diriger vers une vape médicalisée. Mais qu’est-ce que cela signifie exactement et cela pourrait être le contraire d’une victoire pour la vape libre. D’une part, comme ce serait considéré comme un médicament, alors les e-cigarettes devraient passer le même processus d’évaluation et d’autorisation que n’importe quel médicament.

    L’Agence qui régule les médicaments et le MHRA (Medicines and Healthcare products Regulatory Agency) et c’est un cauchemar financier et bureaucratique d’autoriser des produits novateurs pour arrêter le tabagisme. On parle d’un cout évalué en dizaines de millions de livres sterling. Parce que vous avez le coût propre pour passer les contrôles de l’agence, mais vous devrez également lui fournir des études scientifiques, montrant que votre kit de vape pour débutant permet d’arrêter de fumer. Cela implique des essais cliniques rigoureux acceptés par la MHRA.

    L'Angleterre envisage de prescrire des e-cigarettes sur ordonnance aux fumeurs. Pays le plus pro-vape au monde, mais est-ce que c'est une si bonne idée que ça ?

    Mais pour le fabricant, le pactole pourrait gigantesque avec 7 millions de fumeurs au Royaume-Uni et l’Ecosse qui est l’un des pays les plus fumeurs en Europe. Cela signifie que le fabricant en question pourrait vendre des millions de kits et qui seraient approuvés par le gouvernement britannique. Dans la vape, il n’y qu’un seul acteur qui est capable de supporter les couts de l’autorisation et c’est Big Tobacco. Pendant que la Vape Sainte-Nitouche pousse des cris d’orfraie, le constat est que Big Tobacco propose des produits de vape, certes merdiques comparés à ce qu’on trouve, mais c’est de la vape et il a les reins assez solides pour soutenir tous les couts.

    En fait, ce projet de l’Angleterre est l’équivalent du PMTA américain, mais qui ne soit pas bête et méchant. C’est à dire que toi, qui est en train de vaper un liquide à 3 mg sur un dripper Asgard, monté sur un tube méca Purge à 300 balles, alimenté par des accus Sony VTC 5A, tu peux t’en battre les couilles. Cette médicalisation de la vape ne concerne que les kits pour débutants, les pods, les AIO et des kits comme le Nautilus. La vape de branleurs de passionnés, le gouvernement britannique s’en fiche et va la laisser tranquille. C’est une approche élégante qui permet d’évaluer sérieusement tous les kits qui se veulent être pour débutants et le reste peut vaper comme il veut. Les Etats-Unis ont pris une approche ayatollesque dans le sens où leur PMTA interdit tout produit sur le marché s’ils n’ont pas la certification.

    Avec cette annonce, l’Angleterre prouve qu’elle est à 10 année-lumières de tous les pays dans le monde, concernant la lutte contre le tabagisme. Et cette drôlesse risque bien de réussir son objectif d’un Royaume-Uni sans tabac à l’horizon 2030. L’Europe bannira la vape d’une façon ou d’une autre. Soit en suivant aveuglément les directives de l’OMS, soit en utilisant le plan européen pour battre le cancer. Il ne faut pas s’endormir sur le fait qu’ils aient repoussé la TPD. L’exemple de l’Allemagne qui taxe la vape à mort, celui des Pays-Bas qui interdit les arômes montre clairement que le Royaume-Uni a eu raison avec son Brexit qui lui donne toute latitude pour faire ce qu’elle veut.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *