Un kit de fabrication de bière chinoise datant de 5 000 ans

Quelqu’un veut une pinte de l’âge de pierre ? Nous avons désormais une idée de la fabrication de la bière il y a 5 000 ans grâce aux résidus laissés dans un kit de fabrication découvert à Shaanxi dans le nord de la Chine.


Découverte d'un kit de fabrication de bière chinoise datant de 5 000 ans.

Jiajing Wang de l’université de Standford et ses collègues ont trouvé des restes de pots à ouverture large, des entonnoirs et des amphores qui ont été utilisés pour la distillation, le filtrage et le stockage de la . Ils ont analysé les traces du contenu des poteries pour trouver des fragments microscopiques de fécule, de phytolithes, et de structure de silice. Ils ont identifié des déports de sorgho, de graines de Job, d’orge et des tubercules tels que des racines de courge. De nombreuses graines de fécule étaient endommagées et ces dommages correspondaient avec les changements qui se produisent pendant le maltage et le brassage selon Wang.

De plus, l’équipe a trouvé des oxalates qui sont des composants associés avec le brassage et la fermentation des céréales. Mais ce kit de bière n’est pas le plus ancien, car la boisson alcoolisée la plus vieille du monde date de 7 000 avant l’ère commune et elle a été trouvée à côté de Jiahu dans la vallée de la rivière jaune par Pat McGovern de l’université de Pennsylvanie.

Des boissons spécialisées

McGovern a déclaré que la découverte de Wang et ses collègues est une preuve de l’émergence de boissons plus spécialisées pendant le millénaire qui a suivi. La seule autre preuve d’une bière à partir d’orge a été découverte en Iran et Égypte à cette époque. Il semble que ces sociétés primitives testaient pour créer la meilleure bière possible comme on le fait aujourd’hui.

Ils utilisaient des tubercules pour leurs sucres fermentables et leur saveur sucrée selon Max Nelson, auteur d’un livre sur la bière pendant les premiers temps de l’Europe. Mais Wang ajoute que la boisson alcoolisée a influencé la structure sociale dans le néolithique chinois. La production et la consommation de la bière ont été importantes pour les nouvelles sociétés hiérarchisées dans la Plaine Centrale, une région considérée comme le berceau de la civilisation chinoise. McGovern est d’accord avec cette hypothèse. L’introduction de l’orge du Moyen-Orient dans la bière chinoise correspond avec le rôle spécial des boissons fermentées dans les interactions sociales. L’intégration d’un ingrédient exotique a pu être appréciée par des individus d’une élite émergente. Aujourd’hui, on peut le comparer lorsqu’on sort une bouteille de Pétrus 1982 à 7 000 dollars pour impressionner nos invités.

Source : PNAS (Lien vers le papier complet via Sci-Hub)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *